Casanova en mouvement : des attraits de la raison aux plaisirs de la croyance

par Sophie Rothé

Thèse de doctorat en Lettres Modernes

Sous la direction de Jean-Jacques Tatin-Gourier.

Soutenue le 08-10-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (équipe de recherche) .

Le président du jury était Geneviève Haroche-Bouzinac.

Le jury était composé de Maria Cristina Terrile, Elisabeth Gavoille, Gérard Lahouati, Jean-Bruno Renard.


  • Résumé

    Le mythe de Casanova a longtemps réduit l’individu à un charmeur écervelé. Il a aussi masqué son statut d’écrivain. Afin de poursuivre l’œuvre de dévoilement de ses écrits, cette thèse étudie l’un des paradoxes qui les jalonnent. Imprégné de philosophie éclairée, le chevalier de Seingalt expose son mépris pour les croyances superstitieuses. Toutefois, témoin de la persistance de l’irrationnel au siècle des Lumières, il devient charlatan et met ses talents théâtraux au service de la duperie, développant ainsi une « esthétique de la superstition ». Pourtant, au cours de son existence, en particulier lors de l’expérience des Plombs, l’imposteur devient victime de ses craintes irrationnelles. Incapable de fixer ses convictions, ses postures philosophiques demeurent contradictoires, et marquent son écriture elle-même. Passant des attraits de la raison aux plaisirs de la croyance, l’aventurier s’abandonne donc plaisamment au mouvement, non seulement en matière féminine mais aussi en littérature et philosophie

  • Titre traduit

    A wayering Casanova : from the appeal of reason to the pleasures of belief


  • Résumé

    For a long time, the myth of Casanova has reduced him to a brainless womanizer and has overshadowed his literary work. In order to furtherunveil his writings, this thesis studies one of the paradoxes that are regularly found in them. Steeped with enlightened philosophy, the chevalier de Seingalt shows his despise for superstitious beliefs. However, as he is confronted to irrationality during the Age of Enlightment, he becomes a charlatan and uses his theatrical skills to dupe other people, which makes him develop an « aesthetic of superstition ». Still, at some point of his life – in particular during the Leads episode – the imposter falls victim to his own irrational fears. Unable to decide on his convictions, his philosophical thoughts remain contradictory andaffect his writings. As he switches from the appeal of reason to the pleasures of belief, the adventurer indulges himself in wavering, not only in terms of women, but also in literature and philosophy

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Éditions le Manuscrit à Paris

Casanova en mouvement : des attraits de la raison aux plaisirs de la croyance


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Éditions le Manuscrit à Paris

Informations

  • Sous le titre : Casanova en mouvement : des attraits de la raison aux plaisirs de la croyance
  • Dans la collection : Réseau Lumières
  • Détails : 1 vol. (454 p.)
  • ISBN : 978-2-304-04616-8
  • Annexes : Bibliogr. p. 425-447
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.