L'homme sauvage dans le décor architectural en France

par Claudie Vareille-Dahan (Vareille)

Thèse de doctorat en Histoire de l'Art

Sous la direction de Alain Salamagne.

Soutenue le 01-03-2014

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Bruno Boerner.

Le jury était composé de Marie-Luce Demonet, Pascale Charron, Philippe Lorentz, Stéphane Rolet.


  • Résumé

    Du personnage de l’homme sauvage, velu sylvestre médiéval parangon de la force et de la nature, nous cherchons la présence dans la littérature, inspirant son incarnation enluminée dans marges, lettres, grandes images en même temps que dans le décor narratif ou apotropaïque des bâtiments. Puis l’adoption dans toutes les catégories sociales du sceau, où les velus tiennent armoiries ; et sa transposition, en duo ou en couple, dans les arts mineurs mais surtout dans le décor architectural. Nos exemples, après une analyse typologique, sont choisis aux marges du royaume, Bretagne et Flandre, puis parmi les imprimeurs. Les Écossais transplantés en France et deux serviteurs de la couronne, Yvon du Fou et Charles II de Chaumont d’Amboise, semblent exemplaires de l’utilisation systématique du Sauvage. Notre dernière partie décrit les champs d’inscription des motifs héraldiques dans l’espace public, privé et religieux français, en regard des pratiques de nos voisins européens. Avec la limite des déprédations, à des époques parfois différentes, liées à la politique ou à l’ignorance.

  • Titre traduit

    The wild man in French architectural décor


  • Résumé

    At first, we look for how the character of the Wild Man, hairy, sylvan, medieval symbol of strength and nature, is represented in literature, inspiring through its enlightened embodiment in book margins, letters and large pictures, as well as in the narrative or apotropaic décor of buildings. Then, we analyse its use in all the social types of the seal in which Hairy Men hold armorials; and its transposition, whether in pair or in couple, in the minor arts but above all in the architectural décor. This typology enabled us to choose our examples on the edges of the kingdom, in Brittany and Flanders, then amongst printers. As Scots who emigrated to France and servants of the Crown, Yvon du Fou and Charles II de Chaumont d’Amboise, are perfect illustrations of the systematic use of the Wild Man. Finally, we compare the various formats of the heraldic works in the French public, private and religious places, with our European neighbours’ practices, despite the depredations that occurred in various periods, linked to either politics or ignorance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?