Analyse des effets induits par l'actionnariat salarié sur la création de valeur partenariale des entreprises du SBF 250 : vers un modèle de la création de la valeur partenariale dans le contexte des entreprises du SBF 250

par Sara Elouadi

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Sami Ben Larbi.

Le jury était composé de Éric Séverin, Lucien Véran, Nicolas Aubert.

Les rapporteurs étaient Éric Séverin, Lucien Véran.


  • Résumé

    L'actionnariat salarié (AS) constitue un levier important pour développer le sentiment d'appartenance des salariés à leur entreprise et les fédérer autour des objectifs stratégiques. Cette forme de participation traduit la cohésion interne et la fierté qui unissent les salariés à leur entreprise. En détenant des parts de propriété, les salariés actionnaires témoignent de leur confiance à l’égard de l’avenir de leur entreprise. Constatant le développement de l'actionnariat salarié et anticipant les implications profondes de cette pratique, le sujet de ma thèse propose d'étudier la particularité de ce double statut d'actionnaire-salarié et d'analyser les conséquences de la pratique de l'actionnariat salarié sur la création de la valeur partenariale. En s’appuyant sur les développements récents que nous suggère la littérature académique, la première partie de cette recherche se propose d’examiner, dans un premier temps, les effets induits par la pratique de l’actionnariat salarié sur les performances individuelle et organisationnelle, puis, dans un second temps la place privilégiée qu’occupe l’AS, en tant que levier de création de valeur partenariale. La seconde partie de cette recherche analyse de manière empirique la contribution de l’AS à la création de valeur partenariale, et plus précisément, mesure les effets attitudinaux et comportementaux de l’AS sur les différentes dimensions de ce construit dans le contexte des entreprises du SBF 250. Mots clés : actionnariat salarié, création de la valeur, valeur partenariale.

  • Titre traduit

    Analysis of effects induced by employee share ownership on the creation of stakeholder value in the context of french companies listed on the SBF 250


  • Résumé

    Employee share ownership (ESOP) is an important lever to expand the membership of employees in their company and unite them around the strategic objectives. The aim of employee ownership is to associate staff not only to the company's results or determining working conditions, but also giving him the opportunity to influence the destiny of the company. Noting the development of employee stock ownership and anticipating the profound implications of this practice, the subject of my thesis proposes to study the specificity of this dual status as a shareholder-employee and analyses the consequences of this practice on creating stakeholder value. The first part of this research seeks to examine at first the effects induced by the practice of employee share ownership on individual and organizational performance, then secondly the privileged place of ESOP as a lever to create stakeholder value. The second part of this research examines empirically the contribution of ESOP to create stakeholder value, and more precisely measure attitudinal and behavioural effects of ESOP on the different dimensions of this construct in the context of SBF 250 companies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.