Architecture et présence : entre idée, image et communication

par Joseph Mecarsel

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Pierre Litzler et de Michel Durampart.

Soutenue le 03-06-2014

à Toulon , dans le cadre de École doctorale Civilisations et sociétés euro-méditerranéennes et comparées (Toulon) , en partenariat avec Laboratoire Information, Milieux, Médias, Médiations (Toulon (Var) ; Nice (Alpes-Maritimes) ; 2004-2016) (laboratoire) et de Laboratoire Information Milieux Médias Médiations / Laboratoire I3M (laboratoire) .


  • Résumé

    En questionnant l’Architecture à travers différents exemples et périodes jusqu’à notre monde contemporain, nous obtenons beaucoup de réponses à des interrogations existentielles qui nous semblent énigmatiques. Le phénomène de communication ou d’expression par l’architecture, n’est pas indépendant de l’antagonisme qui a abouti au clash des civilisations. Par sa « Présence » l’architecture configure le monde de l’homme, répondant à ses besoins matériels mais aussi à ses aspirations, rêves et idéaux. Elle porte en elle ses « Idées » reflète sa « vision » et communique ses « Messages ». Elle seule peut l’enchanter par l’édification d’un monde nouveau. Mais elle peut aussi le détruire en agressant ses sens et en polluant ses esprits par les idées qu’elle reflète. L’œuvre architecturale marque aussi le lieu par sa présence, elle le poinçonne et devient « symbole » ou « image », repère, jalon dans un parcours international qui revêt l’aspect d’un défi, voire une nouvelle guerre de puissance au travers de bâtiments emblématiques. Cette architecture que nous appelons « Landmark » devient un paradigme essentiel de « présence » et de mutation. Sa mission essentielle est d’être au-delà de l’instrument, un précepte de communication toujours plus innovateur. L’architecture, par cette nouvelle dimension, devient un facteur inéluctable de stabilité et de continuation du monde. Un convoyeur de l’avenir non seulement un miroir du passé. C’est la problématique liée à une nouvelle dimension de l’Architecture, qui se conjugue avec la Quatrième dimension mais qui va au-delà, chercher la vraie raison de survivance du monde par l’architecture à travers les temps. Cette dimension liée à la communication, qui est présente chez les historiens et les sociologues mérite d’être fouillée plus en profondeur par nous architectes qui occultons parfois, certains aspects majeurs relatifs à la communication par la seule « présence » des bâtiments crées à bon escient par notre subconscient alerte et assidu.

  • Titre traduit

    Presence in architecture : between idea, image and communication


  • Résumé

    When questioning Architecture using several examples throughout history up to our contemporary world, we found many answers to existential interrogations that seem enigmatic. The phenomenon of communication or expression through architecture is somehow related to antagonism that led to the clash of civilizations. By its “presence”, the architecture configures the world of man, satisfying his material needs, as well as their dreams but also his dreams and ideals. Architecture carries his “Ideas” reflects his “vision” and communicates his “Messages”. More than anything else, it can enchant him by building e new world. However, it can also destroy him by violating his senses, polluting his spirit by the ideas it conveys. The architectural world also marks the place by its presence, it becomes a “symbol” or “image”, a landmark in the international journey which presents itself as a challenge, or even a new conflict of power through emblematic buildings. This architectural that we call “Landmark” becomes an essential paradigm of “presence” and mutation. Its essential mission is to go beyond the instrumental, an inevitable factor of stability and continuity of the world. A path towards the future, not only a reflexion of the past. This debate, in relation with a new dimension of architecture, combines itself with the fourth dimension and goes even further, looking for the true reason of the world’s survival through architecture and time. This aspect, in relation with communication, and which is present in the sociological and historical discourse, deserves to be studies more thoroughly by us architects. We sometimes hide some major aspects relative to communication by the mere “presence” of buildings purposely created by our alert and diligent subconscious.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.