L' activité physique pour la prévention des effets indésirables du traitement adjuvant du cancer du sein : quelle efficacité en recherche interventionnelle ?

par Marion Carayol

Thèse de doctorat en Epidémiologie

Sous la direction de Cyrille Delpierre et de Grégory Ninot.

Soutenue en 2014

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    L'activité physique (AP) constitue un espoir important pour soulager les patientes des effets indésirables liés aux traitements du cancer du sein. L'objectif de cette thèse est d'analyser l'efficacité des interventions en AP chez des patientes traitées par chimiothérapie et radiothérapie. Une méta-analyse incluant 33 études randomisées contrôlées a montré une efficacité des interventions en AP sur la fatigue, l'anxiété, la dépression, et la qualité de vie. Toutefois, ces bénéfices reposaient plutôt sur des études présentant des faiblesses méthodologiques. La réalisation d'un essai randomisé contrôlé (nommé APAD1) de bonne qualité testant une intervention couplant AP adaptée et conseil diététique a montré des bénéfices sur les critères subjectifs, i. E. , fatigue, anxiété, dépression, et qualité de vie, en fin de chimiothérapie et radiothérapie. Cependant, aucun impact n'a été constaté sur les critères objectifs, i. E. , poids, masse grasse, fatigue cognitive et musculaire. Notons que les améliorations des critères subjectifs dans le groupe intervention vs contrôle étaient observées quel que soit le niveau d'AP des patientes, et préférentiellement chez les femmes de poids normal et socialement favorisées. L'ensemble des résultats suggère que l'effet d'une intervention en AP pendant les traitements adjuvants du cancer du sein reposerait plutôt sur des mécanismes psychologiques liés aux croyances et attentes des patientes vis-à-vis de l'intervention et à l'accompagnement qu'elle leur procure. Le biais d'efficacité mis en évidence en faveur des études de moins bonne qualité interroge les limites de la méthodologie expérimentale dans le champ des interventions non médicamenteuses.

  • Titre traduit

    Physical activity for the prevention of side effects related to breast cancer adjuvant therapy : how efficient is it in interventional research?


  • Résumé

    Physical activity represents an important hope to relieve patients from the side effects related to breast cancer therapy. The objective of this PhD thesis is to analyze the efficacy of exercise interventions in breast cancer patients receiving chemotherapy and radiotherapy. By pooling 33 randomized controlled studies, a meta-analysis showed that exercise interventions resulted in significant improvements of fatigue, anxiety, depression, and quality of life. However, these benefits were rather based on studies with methodological weaknesses. The realization of a randomized controlled trial (named APAD1) respecting good quality standards and testing an intervention of exercise associated with dietary counseling showed benefits on self-declared subjective outcomes, i. E. , fatigue, anxiety, depression, and quality of life, at the end of chemotherapy and radiotherapy. However, no effect was observed on objective outcomes such as body weight, fat mass, and cognitive and muscle fatigue. It should be noted that improvements of subjective outcomes in intervention vs. Control group were observed whatever the patients' physical activity level, and also, primarily in normal weight and socially favored women. The overall results suggest that the efficacy of an exercise intervention during breast cancer adjuvant therapy to be rather based on psychological mechanisms related to beliefs and expectations of patients regarding the intervention and the care effect it provides them. The efficacy bias seen in studies of lower methodological quality calls the limitations of the experimental design for testing non-pharmacological interventions into questions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 190-209. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2014 TOU3 0187
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.