Les pratiques corporelles des filles et des garçons : socialisations sexuées et variations interindividuelles

par Delphine Joannin

Thèse de doctorat en Perfomance motrice, adaptation et sports

Sous la direction de Christine Mennesson et de Gérard Neyrand.

Soutenue en 2014

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    L'étude de la socialisation enfantine et des contraintes relatives à la construction du genre au sein d'un même groupe de sexe permet d'apprécier la pluralité de modèles de genre souvent présentés de manière binaire. Dans cette perspective, ce travail de thèse analyse la socialisation corporelle de filles et de garçons âgés de 9 à 12 ans (CM1-CM2). Les pratiques corporelles des enquêtés constituent un " terrain d'observation " du processus de socialisation dont ils et elles sont l'objet. Les rapports à l'activité physique et au travail de l'apparence se situent au centre de l'analyse, permettant ainsi d'étudier le rôle central de l'incorporation dans la construction du genre. La démonstration s'appuie sur des données qualitatives issues d'une enquête ethnographique en milieu scolaire, d'observations dans les contextes sportifs fréquentés et d'une série d'entretiens avec les enfants, les familles et les adultes encadrants (institutrices et éducateurs sportifs). Les résultats mettent en évidence différents " régimes de genre " (Connell, 1987) dans les contextes sportifs et plusieurs groupes d'affinités en milieu scolaire. L'articulation des effets de trois instances de socialisation (la pratique sportive associative, l'école (et notamment les réseaux relationnels enfantins) et la famille permet d'étudier la variabilité et la hiérarchie des modèles de masculinités et de féminités repérés

  • Titre traduit

    Girls and boys bodily practices : gender socializations and interpersonal variations


  • Résumé

    The analysis of child socialization and constraints relating to the construction of gender within groups of boys and girls offers a new perspective on the plurality of gender patterns, often presented in a binary way. This thesis analyses the body socialization of girls and boys aged between 9 and 12. We analyse their bodily practices as "field observation" of the socialization process and we have focused more specifically on the role of physical activity and the role of "work of the appearance" on gender construction, and the process of incorporation. The demonstration is based on qualitative ethnographic data from a school survey, observations in sport contexts and a series of interviews with children, families and adults (teachers, sports instructors). The study has identified different "gender regimes" (Connell, 1987) in sports contexts and a several affinity groups in school. The joint effects of three instances of socialization (associative sport, school and family) are taken into account to explain the variability and the hierarchy of the identified models of masculinities and femininities

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (445 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 407-421

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2014 TOU3 0185
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.