Approche des facteurs psychosociaux et organisationnels dans les douleurs d'origine musculo-squelettique, en particulier les aspects longitudinaux (caractère prédictif)

par Fabrice Hérin

Thèse de doctorat en Epidémiologie

Sous la direction de Jean-Marc Soulat et de Christophe Paris.

Soutenue en 2014

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Le terme de trouble musculo-squelettique (TMS) est une application générique utilisée pour désigner les atteintes de l'appareil ostéo-articulaire attribuées au travail (muscles, tendons, nerfs. . . ), principalement des membres supérieurs et du rachis. L'étiologie des TMS repose sur la combinaison des éléments liés à la personne, des facteurs psychosociaux, des sollicitations biomécaniques et de l'organisation du travail. La douleur d'origine musculo-squelettique a des conséquences sociales importantes notamment professionnelles. Notre travail de thèse avait pour objectif d'analyser le rôle joué par les facteurs psychosociaux et organisationnels professionnels dans les douleurs d'origine musculo-squelettique. Notre travail a porté sur deux études nationales longitudinales, l'une en milieu soignant (ORSOSA) avec deux recueils 2600-2008 et l'autre en population générale de travailleurs (ESTEV) avec deux recueils également 1990 et 1995. Nous avons rapporté des associations statistiquement significatives et indépendantes entre les facteurs psychosociaux mesurés par le modèle généraliste de Siegrist et des facteurs psycho-organisationnels spécifiques de l'environnement professionnel des soignants (infirmières) mesurées par un nouvel outil (Nursing Work Index - Extended Organisation ou NWI-EO) avec les douleurs de l'appareil musculo-squelettique des membres supérieurs présentées au cours des 7 derniers jours par des infirmières en exercice (Herin et al. Pain 2011). De plus, nous avons confirmé le fait que certains facteurs psychosociaux liés au travail sont associés à la douleur chronique de l'épaule indépendamment des facteurs biomécaniques d'origine professionnels et des facteurs individuels reconnus dans la littérature comme facteurs de risque de TMS de l'épaule. Nos résultats explicitent fortement le rôle prédictif majeur joué par les facteurs psychosociaux, notamment la dimension psychosociale " faible latitude décisionnelle au travail " et la perception d'un travail monotone dans les douleurs chroniques de l'épaule après un suivi de 5 années (Herin et al. Pain 2012). La plupart des études dans la littérature ayant pour objet les TMS ont concerné l'atteinte d'une seule région anatomique et ont déterminé les facteurs de risque comme spécifiques à chaque site. En conséquence, nous nous sommes intéressés au rôle joué par les facteurs psychosociaux liés au travail sur la douleur chronique musculo-squelettique dans quatre régions anatomiques distinctes et sur la douleur chronique diffuse (atteintes plurifocales ou multisites). Ainsi, les facteurs psychosociaux (faible latitude décisionnelle et forte demande psychologique) semblent être des facteurs prédictifs d'atteinte musculo-squelettique plurifocale ou multisite sous la forme de douleur chronique, mais uniquement chez les femmes (Herin et al. Pain 2014). Au total, ce travail de thèse a permis de préciser le rôle joué par les facteurs psychosociaux et organisationnels sur les douleurs d'origine musculo-squelettique.

  • Titre traduit

    Links between work-related psychological and organisational factors and musculoskeletal pain : longitudinal approaches and predictive value


  • Résumé

    Work-related musculoskeletal disorders (MSDs) have a multifactorial aetiology that includes not only physical stressors, but also psychosocial and organizational factors. But it is unclear whether these factors contribute to specific regional musculoskeletal pain or to multisite pain. Musculoskeletal pain is a leading cause of disability among people of working age and has a substantial social and economic impact. The objective of this thesis was to assess the impact of work-related psychosocial and organizational factors according to the musculoskeletal pain. The data for two prospective cohort studies (ORSOSA and ESTEV) on general population of workers) were analyzed. We identified and assessed specific healthcare organisational factors by the self-rated Nursing Work Index - Extended Organisation (NWI-EO) that have an impact on nurses' upper limb symptoms, sometimes independently of ERI perception (Herin et al. Pain 2011). Shoulder pain is the third most common type of musculoskeletal pain, and can have a major impact on health-related quality of life. This work emphasises the multifactorial nature of chronic shoulder pain during a prospective 5-year follow-up in a large representative sample of workers. Our results suggest that psychosocial work-related factors (job demand and decision control) are predictors of chronic shoulder pain at work. (Herin et al. Pain 2012). The role of psychosocial and physical factors in the development of musculoskeletal pain has now been clearly demonstrated, but it is unclear whether these factors contribute to specific regional musculoskeletal pain or to multisite pain. This work emphasises the multifactorial nature of regional body site pain and multisite pain in a large representative sample of female and male workers. Our results support the hypothesis that some psychological work-related factors are predictive of regional or multisite musculoskeletal pain but differ according to gender (Herin et al. Pain 2014). Finally, we have clarified the role of psychosocial and organizational work-related factors on musculoskeletal pain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 90-105. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2014 TOU3 0176
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.