Une modélisation formelle orientée flux de données pour l'analyse de configuration de sécurité réseau

par Hicham El Khoury

Thèse de doctorat en Informatique et télécommunications

Sous la direction de Abdelmalek Benzekri.

Soutenue en 2014

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La mise en œuvre d’une politique de sécurité réseau consiste en la configuration de mécanismes de sécurité hétérogènes (passerelles IPsec, listes de contrôle d’accès sur les routeurs, pare-feux à états, proxys, etc. ) disponibles dans un environnement réseau donné. La complexité de cette tâche réside dans le nombre, la nature, et l’interdépendance des mécanismes à considérer. Si différents travaux de recherche ont tenté de fournir des outils d’analyse, la réalisation de cette tâche repose aujourd’hui encore sur l’expérience et la connaissance des administrateurs sécurité qui doivent maîtriser tous ces paramètres. Dans cette thèse nous proposons une solution pour faciliter le travail des administrateurs réseau. En effet, nombre d’inconsistances viennent de l’incompatibilité de règles de politiques, de l’incompatibilité de mécanismes mis en œuvre successivement au sein des équipements traversés. Une théorie formelle générique qui permet de raisonner sur les flux de données réseau est manquante. Dans cette optique, nous présentons trois résultats complémentaires : 1-un modèle formel orienté flux de données pour l’analyse de politiques de sécurité réseau afin de détecter les problèmes de consistance entre différents mécanismes de sécurité sur des équipements différents jouant un rôle à différents niveaux dans les couches ISO. Dans ce modèle, nous avons modélisé un flux d’information par un triplet contenant la liste des protocoles de communication dont le flux résulte, la liste des attributs dont l’authentification est garantie, et la liste des attributs dont la confidentialité est garantie. 2-un formalisme indépendant de la technologie basé sur les flux de données pour la représentation des mécanismes de sécurité ; nous avons spécifié formellement la capacité et la configuration des mécanismes de sécurité devant être mis en œuvre en construisant une abstraction des flux physiques de blocs de données. Nous avons proposé une solution qui peut répondre aux exigences de sécurité et qui peut aider à analyser les conflits liés au déploiement de plusieurs technologies installées sur plusieurs équipements 3-afin d’évaluer à la fois la capacité d’expression et d’analyse du langage de modélisation, nous avons utilisé les réseaux de Petri colorés pour spécifier formellement notre langage. L’objectif de nos recherches vise l’intérêt et la mise à disposition d’un langage de modélisation pour décrire et valider les architectures solutions répondant à des exigences de sécurité réseau. Des simulations appliquées à des cas particuliers, comme le protocole IPsec, NA(P)T et Netfilter/iptables, complètent notre démarche. Néanmoins, l’analyse des conflits de sécurité se fait actuellement par simulation et de manière non exhaustive. Nos travaux futurs viseront à aider/automatiser l’analyse en permettant aux intéressés de définir les propriétés en logique temporelle par exemple qui seront contrôlées automatiquement.

  • Titre traduit

    A formal data-flow oriented model for analyzing network security configurations


  • Résumé

    The implementation of network security policy requires the configuration of heterogeneous and complex security mechanisms in a given network environment (IPsec gateways, ACLs on routers, stateful firewalls, proxies, etc. ). The complexity of this task resides in the number, the nature, and the interdependence of these mechanisms. Although several researchers have proposed different analysis tools, achieving this task still requires experienced and proficient security administrators who can handle all these parameters. In this thesis, we propose a solution to facilitate the work of network administrators. Indeed, many inconsistencies come from the incompatibility of policy rules and/or incompatible mechanisms implemented in devices through which packets travel. A generic formal theory that allows reasoning about network data flows and security mechanisms is missing. With this end in mind, we develop in this thesis three results: •A formal data-flow oriented model to analyze and detect network security conflicts between different mechanisms playing a role at various ISO levels. We modeled a flow of information by a triplet containing the list of communication protocols (i. E. , encapsulation), the list of authenticated attributes and the list of encrypted attributes, •A generic attribute-based model for network security mechanisms representation and configuration. We have formally specified the capacity and configuration of security mechanisms by constructing an abstraction of physical flows of data blocks. We have proposed a solution that can satisfy security requirements and can help conflicts analysis in the deployment of technologies installed on different devices, •To evaluate both the ability of expression and analysis power of the modeling language. We have used CPN Tools [Jensen et Kristensen 2009] and [CPN tools] to formally specify our language. The goal of our research is to propose a modeling language for describing and validating architectural solutions that meet network security requirements. Simulations are applied to specific scenarios, such as the IPsec, NA(P)T and Netfilter/iptables protocols, to validate our approach. Nevertheless, the analysis of security conflicts is currently done by simulation and in a non-exhaustive manner. Our future work will aim to assist/automate the analysis by allowing the definition of properties in temporal logic for instance which will be automatically controlled.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2014 TOU3 0112
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.