Étude des arrêts des premières lignes de traitements antirétroviraux à l'ère de la stratégie "Seek, Test, Treat, and Retain (STTR)"

par Momory Keita

Thèse de doctorat en Épidémiologie

Sous la direction de Thierry Lang et de Cyrille Delpierre.

Soutenue en 2014

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Le but de ce travail de thèse était d'évaluer l'incidence et les déterminants des modifications/interruptions des premières combinaisons antirétrovirales pour cause d'intolérances, échecs, et simplifications thérapeutique à l'ère de la stratégie "Seek, Test, Treat, and Retain,STTR", en utilisant une approche méthodologique appropriée. Dans neuf centres de la cohorte Dat'AIDS(r), une analyse des risques compétitifs (Cox et Fine-Gray) a été implémentée chez 4669 primo-traités entre septembre 2002-mars 2012. Nos résultats montrent qu'au 13ème mois de suivi, un patient sur deux interrompt, essentiellement lié à l'intolérance et à la simplification. L'échec, rare, est stable voire même diminue. A 1 an de suivi il y avait autant d'intolérance dans les années récentes 2010-2011(15,7%) que 2006-2007(19,4%) ou 2008-2009(18,8%) ; les femmes, les patients SIDA, et ceux âgés de 50 ans et plus présentaient un sur-risque. Les déterminants d'un arrêt pour échec étaient : une charge virale maximale >5. 0 log10copies/ml et un Nadir CD4 <200 cellules/mm3. Pour l'arrêt pour Simplification; à l'inverse des toxicomanes et patients SIDA, les femmes et primo-traités par non-nucléosidiques présentaient un sur-risque. Les arrêts pour intolérance restaient fréquents même dans les années récentes. Ce résultat est d'importance à l'ère de la STTR qui suppose un traitement bien toléré sur le long terme pour assurer un succès thérapeutique durable.

  • Titre traduit

    Study of the first-lines HAArt modifications/interruptions in the era of strategy "Seek, Test, Treat, and Retain (STTR)"


  • Résumé

    The aim of this thesis was to evaluate the incidence and Risk factors of first-line antiretroviral Discontinuations/Interruptions due to intolerance, failure, and therapeutic simplification in the era of the "Seek, Test, Treat, and Retain, STTR" strategy, using an appropriate methodological approach. In nine centers of Dat'AIDS(r) cohort, competing risks analysis (Cox and Fine-Gray) have been implemented in 4669 first-treated patients between September 2002 to March 2012. Our results show that by the end of the 13th month of follow-up one patient in two interrupts, mainly due to intolerance and with an increasing simplification. The therapeutic failure, infrequent, is stable or even decreases. In 1 year of follow-up there was as much intolerance in recent years 2010-2011 (15. 7 %) than 2006-2007 (19. 4 %) or 2008-2009 (18. 8%) ; women, AIDS patients, and those aged 50 and older had an excess risk. Therapeutic failures determinants were: a maximum viral load > 5. 0 log10copies/ml and Nadir CD4 <200 cells/mm3. For Discontinuations/Interruptions due to simplification conversely to drug addicts and AIDS patients, women and first-treated patients with non- nucleoside had an excess risk. Discontinuations/Interruptions due to intolerance remained as frequent as in recent years. This result is important in the era of the STTR which requires a well-tolerated antiretroviral on long- term for sustainable therapeutic success.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (240 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 224-240

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque électronique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2014 TOU3 0072
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.