La gentrification négociée : anciennes frontières et nouveaux fronts dans le centre historique de Mexico

par Jeronimo Diaz

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de Marie-Christine Jaillet et de Guy Thuillier.

Soutenue le 08-12-2014

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (Toulouse) , en partenariat avec Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires. Centre Interdisciplinaire d'Études Urbaines (Toulouse) (équipe de recherche) et de Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités- Sociétés- Territoires / LISST (laboratoire) .

Le président du jury était Modesta Suárez.

Le jury était composé de Marie-Christine Jaillet, Guy Thuillier, Guénola Capron.

Les rapporteurs étaient Vincent Veschambre, Jérôme Monnet.


  • Résumé

    Durant la première décennie du XXIe siècle, le centre historique de Mexico a cessé de perdre ses habitants, amorçant un mouvement de revalorisation économique et symbolique dont on commence à peine à mesurer l’importance. Cette thèse retrace la formation de ce haut lieu patrimonial pour mieux appréhender la singularité du processus de gentrification qui s’y déploie. Deux postulats sont mis à l’épreuve.D’abord, il est stipulé que la gentrification s’inscrit dans un continuum historique qui détermine la division sociale de l’espace urbain. On constate en effet que les “pionniers urbains” prennent place en des lieux spécifiques, en particulier le long des foyers “civilisateurs” établis depuis la période coloniale, où l’on retrouve actuellement une offre immobilière adaptée aux aspirations et aux besoins sécuritaires des nouveaux habitants.Ensuite, la gentrification n’est pas le produit d’acteurs individuels mais elle implique des conflits d’intérêts entre des acteurs collectifs. Nourrie par de nombreux témoignages, cette recherche interroge le rôle que les élites politiques et économiques entendent attribuer au noyau historique de la capitale mexicaine ; elle expose la participation ambigüe des classes intermédiaires ainsi que les différentes formes de résistance exprimées par les populations exclues du projet urbain. Enfin, afin d’évaluer la prétendue pluralité du projet de “revitalisation”, reprenant les débats autour de l’aménagement participatif, elle offre une description détaillée des différents mécanismes de patrimonialisation et de gestion sociale établis par le gouvernement local en guise de neutraliser les conflits inhérents au processus de gentrification.

  • Titre traduit

    The negotiated gentrification : old borders and new fronts in the historic center of Mexico city


  • Résumé

    During the first decade of the 21st Century, the depopulation of the historical downtown of Mexico City ceased, giving way to a process of economic and symbolic revalorization. The causes and consequences of this process have not been fully identified. This thesis reviews the origins of this important patrimonial site, and attempts to analyze the territories currently undergoing processes of gentrification, based on the following postulates:First, it stipulates that gentrification takes place as part of a historical continuum that determines the social organization of urban space. In fact, this research shows that those who are “pioneers” tend to appropriate specific places, which are usually former “civilization” nuclei established during the colony. There as well, real estate offers aimed at these new groups of the population, more demanding in terms of safety and urban comfort, cluster.Secondly, it establishes that gentrification is not produced by isolated actors, but rather implies conflicts of interest between diverse collective actors. Sustained by a diversity of testimonies, this thesis examines the character that economic and political elites sought to imprint upon a fundamental territory for the Mexican capital; it also explores the ambiguous participation of the middle classes and depicts the different forms of resistance set in motion by those excluded from this new city project. Finally, it offers a detailed overview of the mechanisms of patrimonialization and social management established by the Federal District’s Government, in their attempt to neutralize the conflicts inherent to the gentrification process.

  • Titre traduit

    Negociar la gentrificacion : antiguas fronteras y nuevos frentes en el centro historico de la ciudad de Mexico


  • Résumé

    Durante la primera década del siglo XXI, el Centro Histórico de la Ciudad de México dejó de despoblarse, dando paso a un proceso de revalorización económica y simbólica cuyas causas y consecuencias no han sido plenamente identificadas. La tesis abarca los orígenes de este importante sitio patrimonial y pretende analizar los territorios actuales de la gentrificación a partir de los postulados siguientes.Primero, se estipula que la gentrificación se desenvuelve dentro de un continuo histórico que determina la división social del espacio urbano. De hecho, la investigación arroja que los “pioneros” tienden a apropiarse lugares específicos, que suelen ser los antiguos núcleos “civilizatorios“ establecidos durante la colonia. Allí se concentra también la oferta inmobiliaria dirigida hacia estos nuevos grupos de población, más exigentes en términos de seguridad y de confort urbano.En segundo lugar, se establece que la gentrificación no es el producto de actores aislados sino que implica conflictos de intereses entre diversos actores colectivos. Nutrida con testimonios diversos, esta tesis examina el carácter que las élites económicas y políticas quisieran imprimir sobre un territorio medular para la capital mexicana; expone además la participación ambigua de las clases medias y retrata las diferentes formas de resistencia puestas en marcha por los sectores excluidos del nuevo proyecto de ciudad. Con el fin de evaluar la pluralidad del proyecto “revitalizador” del Centro Histórico, y retomando discusiones en torno al ordenamiento territorial participativo, la tesis ofrece un panorama detallado de los mecanismos de patrimonialización y de gestión social, establecidos por el gobierno del Distrito Federal en su intento por neutralizar los conflictos inherentes al proceso de gentrificación.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [L'auteur]

La gentrification négociée : anciennes frontières et nouveaux fronts dans le centre historique de Mexico


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : La gentrification négociée : anciennes frontières et nouveaux fronts dans le centre historique de Mexico
  • Détails : 1 vol. (456 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 417-442
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.