Habitat durable, culture et territoire Mapuche : adaptation aux exigences contemporaines et sauvegarde des identités culturelles

par Daniella Painemal Granzotto

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement

Sous la direction de André De Herde et de Pierre Fernandez.

Le président du jury était Pierre-Marie Decoudras.

Le jury était composé de André De Herde, Pierre Fernandez, Yves Hanin, Monique Pastor-Barrué.

Les rapporteurs étaient Pierre-Marie Decoudras, Yves Hanin.


  • Résumé

    La recherche porte sur la problématique des rapports entre patrimoine culturel, habitat et qualité environnementale. Il s’agit de traiter des relations entre tradition culturelle et modernité, entre adaptation aux exigences contemporaines et sauvegarde des identités culturelles (savoir-faire, architecture, perception de l’espace, histoire et cosmogonie…). Explorer les interfaces entre ville et campagne, nature et culture, ville et bidonville, être et habiter, pour construire un rapport entre architecture intégrée et développement durable du peuple Mapuche. Le besoin de recherches sur ce problème devient urgent. Les masses migratoires des paysans indigènes Mapuches vers les villes atteignent des niveaux alarmants. Ils sont installés dans des bidonvilles ou dans des H.L.M d’État construits à très bas prix, inadaptés aux besoins des Mapuches. La situation est devenue critique. La détérioration urbaine devient irréversible et la culture Mapuche disparaît. L’objectif de cette recherche est de contribuer à la connaissance et à la reconnaissance des problèmes du peuple Mapuche, et par là même, à concevoir un habitat et une architecture durables, respectueux de leurs valeurs et de leurs besoins. Il est important de comprendre les nouvelles fonctions et organisations de l’espace, de saisir les logiques territoriales, le rôle et la place des individus et de la collectivité, pour favoriser le développement de ces territoires. Il s’agit de chercher des solutions alternatives centrées sur un habitat social, écologique et durable, qui non seulement prenne en compte les rapports à l’espace, à la cosmogonie, et aux savoir-faire locaux (notamment le travail du bois), mais s’attache aussi à renforcer des logiques sociales. Ces solutions pourraient devenir un facteur déclenchant d’une nouvelle voie vers un développement équitable et durable de la ville, une ville dans laquelle les Mapuche auraient leur place.

  • Titre traduit

    Sustainable habitat, culture and Mapuche territory : adaptation to contemporary requirements and preservation of cultural identity


  • Résumé

    The research focuses on the issue of the relationship between cultural heritages, housing and environmental quality, integration of a strong cultural identity (Mapuche), territorial markers and sustainable local development. It deals with relations between cultural tradition and modernity, between adaptation to contemporary needs and safeguard cultural identities (know-how, architecture, perception of space, history and cosmology...). Explorer interfaces between city and countryside, nature and culture, and city slums, and be live, to build a relationship between architecture and sustainable development of the Mapuche people.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Habitat durable, culture et territoire Mapuche : adaptation aux exigences contemporaines et sauvegarde des identités culturelles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?