Politique et État à partir de Louis Althusser

par Julien Pallotta

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Guillaume Sibertin-Blanc.

Le président du jury était Guilherme Castelo Branco.

Le jury était composé de Guillaume Sibertin-Blanc, Étienne Balibar, Laurent Jeanpierre, Hourya Bentouhami.

Les rapporteurs étaient Étienne Balibar, Laurent Jeanpierre.


  • Résumé

    Ce travail se propose de revenir sur l'intervention de Louis Althusser dans le champ de la théorisation sociale et politique. Il a été motivé par la conviction qu'aujourd'hui Althusser, bien que chronologiquement proche de nous, est oublié, voire refoulé : ainsi, son objectif aura été à la fois de restituer, par l'examen des sources publiées (aussi bien du vivant de l'auteur qu'après sa mort) et de documents inédits du fonds de l'IMEC, la théorie ou l'esquisse de théorisation althussérienne de l'État et de mesurer un « effet-Althusser » sur la conjoncture philosophique française des années 1970 et suivantes (auprès de ses collaborateurs fidèles, comme Balibar, et dans une moindre mesure, Poulantzas, ou infidèles, comme Rancière ou Badiou, aussi bien qu'auprès de ses ennemis « intimes » Foucault et Bourdieu). Le résultat de cette enquête sur la théorisation althussérienne de la politique et de l'État a révélé une tension insurmontable en son sein : la politique y est écartelée entre deux modes d'existence distincts et, à la limite, incompatibles, entre, d'un côté, la thèse d'une régulation continue de la conflictualité sociale par l'État, et d'un autre côté, la thèse d'une alternative radicale incarnée par un hypothétique, nécessaire et improbable « parti hors-État ».

  • Titre traduit

    Politics and the State from Louis Althusser onwards


  • Résumé

    The dissertation is a study of Althusser's contribution to social and political theory. Indeed, although chronologically close to us, Althusser is often forgotten, if not repressed. By examining published sources (including Althusser's posthumous works) and unpublished documents from the IMEC library, this study tries to re-establish the Althusserian theory of the state - or the basic premises of a theory -, and to assess a possible "Althusser-effect" on French philosophy from the 1970s on, in the works of his faithful disciples such as Balibar, and, to a certain extent, Poulantzas, and unfaithful ones like Rancière or Badiou, as well as in the philosophical output of his most "intimate" enemies, Foucault and Bourdieu). There appears to be an insuperable tension at the core of the Althusserian theory of Politics and State. His view on politics is tom between two separate - if not incompatible - modes of existence; on the one hand, the idea of a continuous regulation of social conflict by the State, and on the other hand, the idea of a radical alternative epitomized by a hypothetical, necessary and improbable "out-of-the-State Party".


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.