Étude diachronique des représentations médiatiques des publics du football dans l'Équipe de 1946 à 2010

par Pierre Mignot

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Robert Boure et de Valérie Bonnet.

Le président du jury était Gérard Derèze.

Le jury était composé de Robert Boure, Valérie Bonnet, Guy Lochard, Fabien Wille, Jean-François Diana.

Les rapporteurs étaient Guy Lochard, Fabien Wille.


  • Résumé

    Le football, en tant que spectacle total, n’existe que par la présence fidèle et constamment réitérée de publics. Cette présence assidue et confirmée joue un rôle déterminant et fait de ce sport un phénomène social universel, fortement médiatisé. L’objectif de ce travail ne réside pas dans l’analyse et la portée du football en tant que tel, mais sur les spectateurs qui, par leur présence et leur prégnance, le singularisent ; plus précisément, nous insistons sur la représentation médiatique de ces publics. Du fait d’une sur-médiatisation, la question qui se pose concerne la place qu’ils occupent ainsi que le jeu qui se développe entre les acteurs du football et les médias, la manière dont ceux-ci représentent ceux-là. Il s’agit de mettre en œuvre une nouvelle lecture, une nouvelle façon de penser les publics de football en particulier et le spectacle sportif en général, notamment dans le cadre du concept de représentations médiatiques. Cette recherche diachronique s’inscrit dans un temps long, de 1946 à 2010 et l’objectif consiste à retracer l’évolution des représentations médiatiques des publics et du football. Cette approche historique permet d’aborder le football dans son ensemble, les publics en particulier, ainsi que la place d’un média sportif singulier : L’Équipe. Ce journal, institution du monde sportif français joue, durant cette période, un rôle important, à la fois dans la médiatisation du sport et dans sa construction et son évolution. A travers la question des représentations des publics de football, ce sont les évolutions et les transformations du monde du football que nous analysons.

  • Titre traduit

    Diachronic study of media representations of football’s public in L’Equipe from 1946 to 2010


  • Résumé

    Football, as total spectacle, exists only by the faithful and constantly repeated presence of the public. This diligent and confirmed presence plays an important role and makes the sport a universal social phenomenon, highly publicized. The objective of this work doesn’t lie in the analysis and the scope of football himself, but on the public which, by his presence and resonance, makes it special; we focus on media’s representation of these groups. Due to on-media, the question that arises is the place of such public as well as the game that develops between those involved in football and the media, how they represent each other. It is implementing a new reading, a new way of thinking about public especially football’s and sports’ in general, particularly in the context of the concept of media representations. This diachronic research is based on a long time period, from 1946 to 2010 and the objective is to trace back the evolution of media representations of public and football. This historical approach allows to tackle the football as a whole, public in particular, and instead of (also) a singular sports media: L'Équipe. This newspaper, a French institution on all the world’s sports, plays, during this period, an important role, both in the media coverage of the sport and its construction and development. Through the issue of public representations of football, it is developments and changes in the world of football that we are analyzing.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.