La mobilité estudiantine française, le « study abroad » américain et le « 留学 liu xue » chinois : une étude comparative des séjours internationaux au travers des réseaux sociaux et des identifications nationales

par Julia Carnine (Renfro)

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Grossetti et de Ainhoa de Federico de la Rúa.

Le président du jury était Marion Perrefort.

Le jury était composé de Michel Grossetti, Ainhoa de Federico de la Rúa, M. Livia García Faroldi.

Les rapporteurs étaient Marion Perrefort, M. Livia García Faroldi.


  • Résumé

    Aujourd’hui, nous assistons à une véritable explosion de la mobilité académique internationale. Pourtant un étudiant mobile, est-il transformé après une expérience à l’étranger ? Est-ce que cela modifie sa vision de sa nation, d’autres nations? Et si oui, quels sont les facteurs déclencheurs des changements ? Il existe peu d’études empiriques comparatives internationales sur l’impact d’un séjour à l’étranger. Ceci est un travail de terrain dans trois pays avec de grands flux d’étudiants mobiles (la France, la Chine et les États-Unis) effectué de 2010 à 2011, et d’un échantillon de 180 étudiants mobiles enquêtés. L’objectif de cette thèse est d’examiner les éléments qui, pendant son séjour, peuvent influer sur le regard que l’étudiant porte sur lui-même et la manière dont il comprend ses attaches à son pays. Notre question centrale est de savoir si, grâce aux réseaux de relations interpersonnelles tissées lors du séjour à l'étranger, les éléments d'identification au pays d'origine et l'idée de la nation telle qu'elle est conçue dans chaque tradition nationale, subissent des transformations. Nous faisons l’hypothèse qu’il existe un lien entre la composition internationale du réseau et l’adhésion de l’étudiant aux identifications nationales ouvertes et tolérantes. L’analyse des réseaux sociaux ainsi qu’une analyse statistique multivariée qui définit un indicateur d’identification nationale servent à montrer ces articulations. En conclusion, il s’avère que les types de sociabilités développées lors du séjour international impactent les identifications. Les cadres institutionnels de la mobilité sont à réfléchir dans ce sens.

  • Titre traduit

    French "mobilité estudiantine internationale", American "study abroad" and Chinese 留学 Liu xue : a comparative look at cross-border study via social networks and national identities


  • Résumé

    We are currently witness to an explosion of international academic mobility across the globe. However, can we truly speak of a student returning ‘transformed’ by his or her foreign study experience with an altered worldview? And if so, what may have triggered such changes? As international educators we face a lack of international empirically based comparative studies on the impact of a study abroad as well as how the various institutional frameworks of mobility and students’ social lives in the host country contribute to different outcomes. This dissertation is based on fieldwork in three countries (France, China and the United States) undertaken in 2010 and 2011 with a sample of 180 mobile students surveyed. The various factors at play during an academic sojourn abroad that may impact a student’s self-understanding and his/her ties to his/her country are examined. Our central question is whether students’ national identifications and the idea of the nation as conceived in each national tradition undergo transformations influenced by the relationships and social networks woven during the stay abroad. We assume that there is a link between the internationally heterogeneous composition of a network and a more open and tolerant set of national identifications. Social network analyses and an original multivariate statistical indicator measuring national identity types are used to show this link. In conclusion, we demonstrate how types of social networks impact ideas about national identity. Given the strong structural influence of mobility frameworks on student sociability, we can more accurately compare them in terms of their potential impact on students’ international understanding.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

La mobilité estudiantine française, le « study abroad » américain et le « 留学 liu xue » chinois : une étude comparative des séjours internationaux au travers des réseaux sociaux et des identifications nationales


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : La mobilité estudiantine française, le « study abroad » américain et le « 留学 liu xue » chinois : une étude comparative des séjours internationaux au travers des réseaux sociaux et des identifications nationales
  • Détails : 1 vol. (386-160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 359-386
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.