Race et violence : Frantz Fanon à l'épreuve du postcolonial

par Norman Ajari

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Christophe Goddard.

Le président du jury était Marc Maesschalck.

Le jury était composé de Jean-Christophe Goddard, Lukas K. Sosoe, Elsa Dorlin, Guillaume Sibertin-Blanc, Lewis R. Gordon.

Les rapporteurs étaient Marc Maesschalck, Lukas K. Sosoe.


  • Résumé

    Ce travail propose une interprétation de la pensée anticoloniale du psychiatre et philosophe politique martiniquais Frantz Fanon. Il se proposera de la comprendre comme une philosophie sociale de l’existence. Il s’agira, pour l’analyser, de replacer Fanon dans son époque, en contextualisant son œuvre par rapport à l’histoire du colonialisme moderne, notamment en Afrique, mais aussi de relire Fanon à la lumière de la pensée contemporaine aux fins de déceler ce qui, dans son œuvre, demeure actuel. Cette recherche se déploiera en deux temps. La première partie aura pour objectif de dévoiler les fondements racistes du colonialisme en en explorant les conséquences dans plusieurs domaines : droit et politique, notamment, mais aussi économie et psychiatrie. Le concept de « prise de vies », qui sera opposé à celui de « prises de terres » élaboré par Carl Schmitt, servira de fil conducteur à cette recherche. Il s’agira de soutenir que la disqualification de certains groupes humains seule rendit possible l’accaparement des territoires ultramarins. Ce sont les modalités de cette disqualification qu’explicitera ce premier moment. La seconde partie portera sur les modèles de résistance à cette domination dont Fanon propose une formulation inédite. On verra comment c’est par la répétition transformatrice de ce qui est que peut surgir la nouveauté dans l’histoire. Répétition dans la différence, fut-elle violente, qui constitue le cœur même de la pensée fanonienne. Ainsi la répétition africaine des nations européennes ; ainsi le panafricanisme qui seront finalement abordés. Il s’agira donc de dessiner les contours de l’« ontologie » existentielle et politique de Frantz Fanon.

  • Titre traduit

    Race and violence : Frantz Fanon through the postcolonial


  • Résumé

    This thesis offers an interpretation of Martiniquais political Philosopher and Psychiatrist Frantz Fanon. It proposes to understand his thinking as a social philosophy of existence. Analyzing it requires to put Fanon back in his time, by setting his work in its context, through modern colonialism history, especially in Africa, and by reading Fanon in light of contemporary thinking, in order to find what in his work remains up to date. This research will unfold in two parts. The first part will explore the very specificities of the colonial model of domination, which have been rather disregarded until these days. The second part will focus on the models of resistance to this domination, like revolutionary actions, to which Fanon gives an original expression. The racist bases of colonialism will be revealed through its numerous implications in Law and Politics, and also in Economy and Psychiatry. The concept of “life-appropriation”, while opposed to Carl Schmitt’s concept of “land-appropriation”, will be the vital lead of this research. The issue will be to maintain that disqualification of specific human groups alone made it possible to monopolize oversea territories. Modalities of this disqualification will be made explicit. The second part aims at showing how Fanon develops what could be named speculative politics, in response to colonial dehumanization. A thinking which objects are less concepts or ideas than actual historically localized power struggles.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Race et violence : Frantz Fanon à l'épreuve du postcolonial


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur] à [Lieu de publication inconnu]

Informations

  • Sous le titre : Race et violence : Frantz Fanon à l'épreuve du postcolonial
  • Détails : 1 vol. (342 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 323-342
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.