Trois études de santé publique au Bénin : maladies génétiques et accidents corporels

par Ornheilia Faith Zounon

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Étienne Mullet.

Le président du jury était Thémistoklis Apostolidis.

Le jury était composé de Étienne Mullet, Lonzozou Kpanake, Valérie Le Floch.

Les rapporteurs étaient Thémistoklis Apostolidis, Lonzozou Kpanake.


  • Résumé

    Ce travail porte sur deux thèmes principaux. Le premier est relatif à la drépanocytose et comprend deux études. La première a examiné les connaissances qu’ont 178 hommes et femmes vivant au Bénin sur la maladie, ses causes, ses effets et sa prise en charge. Ils ont répondu à un questionnaire et, leurs réponses ont été comparées à celles d’un groupe d’expert. Il en est ressorti qu’il existait une méconnaissance globale de la maladie, et plus particulièrement de ses symptômes les plus graves et de son traitement. Les résultats révèlent que plus on a un niveau d’éducation élevé, moins on se fait de fausses idées concernant la maladie. En outre, cette méconnaissance était plus accrue chez les personnes se déclarant porteuses du trait génétique (4.83) ou drépanocytaire (5.19) que chez les personnes ayant déclaré ne pas être porteuses (3.72) ou saines (3.62). La deuxième étude a quant à elle cherché à savoir si les 137 personnes interrogées vivant au Bénin, avaient intégré de façon adéquate les règles de transmission génétique de la maladie, en se basant sur la théorie fonctionnelle de la cognition. L’analyse des données a permis de distinguer trois clusters distincts. Dans le premier groupe (n=46), les personnes jugeaient ainsi le risque de transmission de la maladie plus élevé en présence de l’un ou l’autre des deux parents atteints. Dans le deuxième groupe (n=51), le risque était jugé d’autant plus grand que chacun des parents était lui-même gravement atteint. Dans le troisième groupe (n=40), le risque n’avait été jugé élevé qu’en présence des deux parents atteints. Le deuxième thème a donné lieu à une étude, visant à examiner les motifs pouvant sous-tendre un refus d’amputation chez 224 personnes vivant au Bénin, par l’approche de la théorie du renversement. Les résultats montrent que la peur de la perte de l’identité personnelle, la peur des hôpitaux et du personnel médical, la conviction que la chirurgie était inutile, le manque de confiance dans la compétence et le dévouement des médecins, la peur de la perte de l’estime de l’autre et celle de la perte de la force spirituelle, font partie des facteurs principaux pouvant motiver un refus d’amputation.

  • Titre traduit

    Genetic diseases and accidents involving physical injury : three public health surveys in Benin


  • Résumé

    This thesis focuses on two main themes. The first one is related to sickle cell disease and the second theme is related to limb amputations. For studying the first theme, this research proposes to examine the knowledge of 178 men and women living in Benin, on the disease, its causes, effects and care. They answered a questionnaire and their responses had been compared to those given by an expert group. It had been found that there was an overall lack of awareness on the disease, and especially its most severe symptoms and treatment. The results reveal that the higher level of education they have, the less misconceptions about the disease they have. In addition, this ignorance was increased by people declaring themselves carrying the genetic trait (4.83) or sickle cell (5.19) than those who reported not being carriers (3.72) or healthy (3.62). The second study about the first theme, investigated whether the 137 respondents living in Benin had integrated adequately the rules of inheritance of the disease, based on the functional theory of cognition. Three distinct clusters emerge with data analysis. In the first group (n=46), respondents considered a higher risk of transmission if the one or the other of two parents was/were affected by the disease. In the second group (n=51), the risk was considered even greater as both parents were seriously ill. In the third group (n=40), the risk was considered as high only if both parents were touched. The second theme, Accidents involving physical injury, has motivated a study which aim was to examine the reasons that may underlie a refusal of amputation for 224 people living in Benin, by the approach of the reversal theory. The results show that the fear of losing personal identity, the fear of hospitals and medical staff, the belief that the surgery was unnecessary, a lack of confidence in the competences and dedication of doctors, the fear of losing others esteem and the loss of spiritual strength, are among the main factors motivating a refusal of amputation.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur]

Trois études de santé publique au Bénin : maladies génétiques et accidents corporels


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [l'auteur]

Informations

  • Sous le titre : Trois études de santé publique au Bénin : maladies génétiques et accidents corporels
  • Détails : 1 vol. (126-[60] p.)
  • Annexes : Bibliogr. 15 p.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.