Le rapport aux œuvres dans l'enseignement de la danse au collège : analyse didactique de l'évolution de l'épistémologie pratique d'un professeur d'éducation physique et sportive

par Dominique Montaud

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Chantal Amade-Escot et de Christine Amans-Passaga.

Le président du jury était Patrice Venturini.

Le jury était composé de Chantal Amade-Escot, Christine Amans-Passaga, Isabelle Mili, Gérard Sensevy, Hélène Duval.

Les rapporteurs étaient Isabelle Mili, Gérard Sensevy.


  • Résumé

    Cette thèse étudie, dans le cadre de la théorie de l’action conjointe, l’évolution de l’épistémologie pratique d’un enseignant d’EPS non spécialiste en danse, en lien avec des stages de formation continue qu’il a suivis pendant trois ans. L’analyse longitudinale effectuée sur une durée de six ans a été menée selon une approche multidimensionnelle de données d’observation de séances. Un premier niveau s’intéresse au système de didactique-formation mis en œuvre dans chacun des trois stages. Un deuxième étudie les pratiques d’enseignement de la danse en classes de sixième selon deux échelles d’analyse. La première, macro-didactique, s’attache à décrire les pratiques et les savoirs mobilisés par l’enseignant au fil des années et à faire émerger des "jeux d’apprentissage" en lien avec les œuvres chorégraphiques. La deuxième échelle, micro-didactique, étudie plus spécifiquement, à partir de quatre jeux d’apprentissage, l’évolution du rapport aux œuvres chorégraphiques de ce professeur. Les résultats montrent que les savoirs mis à l’étude et les expériences réalisées pendant les stages de formation sont (re)convoqués et remaniés de façon singulière par l’enseignant au cours de l’action conjointe avec les élèves, contribuant à faire évoluer son épistémologie pratique.

  • Titre traduit

    Teacher's relationship to choreographic artworks when teaching dance in middle school : didactical analysis of practical epistemology moves of a physical education teacher


  • Résumé

    This doctoral thesis studies within the joint action theory in didactics the evolution of a teacher’s practical epistemology that has no expertise in dance. The analysis is in relation with teacher continuing professional learning sessions he followed during three years. A longitudinal six years analysis was conducted using a multi-dimensional approach of observational data lessons. At a first step the didactical system of professional learning sessions was studied. The second step concerns the observation of teacher’s practice in a middle school during physical education classes (students: 11 to 12 years). Two scales were used: the first macro-didactic scale describes the practices and the knowledge enacted by the teacher all over the years and contributes to define “learning games” which are in relation with choreographic artworks. The second micro-didactic scale examines in details the teacher’s relationships to choreographic artworks during four learning games. The findings show that the knowledge to be taught and learned as proposed during the professional learning sessions is remodeled and mobilized in singular ways during the joint action with students. All of this contributing to teacher’s practical epistemology moves.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.