Nouvelles données sur la morphine, son catabolisme et sa protéine de liaison dans le système nerveux central

par Jinane Mouheiche

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Yannick Goumon.

Le président du jury était Jean-Louis Laplanche.

Le jury était composé de Claire Gavériaux.

Les rapporteurs étaient Jérôme Busserolles.


  • Résumé

    La morphine constitue l'un des analgésiques les plus utilisés en milieu hospitalier pour soulager les douleurs aiguës et chroniques. Elle exerce ses effets analgésiques en se liant aux récepteurs opioïdes μ (MOR) présents au niveau central et périphérique et possède des effets secondaires, incluant la tolérance, qui limitent son usage à long terme. La première partie de mes travaux avait pour objectif d'étudier le phénomène de tolérance à la morphine et d'en déterminer les mécanismes sous-jacents. A l'heure actuelle, ce phénomène est décrit comme résultant d'une désensibilisation des MOR conduisant à leur endocytose. Nos résultats montrent qu'en cas de tolérance, le catabolisme de la morphine est exacerbé au niveau du système nerveux central. Mes travaux ont également porté sur la caractérisation de la Créatine Kinase (CK) comme étant une protéine liant la morphine à très haute affinité. Nos résultats montrent que la CK possède 2 sites de liaison pour la morphine avec des affinités similaires. En étudiant l'effet potentiel de la CK sur l'analgésie induite par la morphine in vivo, nous avons mis en évidence, que les peptides correspondant aux 2 sites de liaison à la morphine étaient par eux-mêmes analgésiques et que cette analgésie semblait dépendre des récepteurs opioïdes.

  • Titre traduit

    New data on morphine, its catabolism and its binding protein in the central nervous system


  • Résumé

    Morphine is one of the most used analgesics in hospitals to relieve acute and chronic pain. Morphine exerts its analgesic effects by binding central and peripheral μ opioid receptors (MORs) and has many side effects that limit its long-term use including tolerance. The first part of my thesis was aimed to study the phenomenon of morphine tolerance and to determine the underlying mechanisms. Previously, this phenomenon was explained as resulting !rom MORs desensitization by endocytosis. However, our results show that in case of tolerance, the catabolism of morphine is exacerbated in the central nervous system in particular in astocytes. The second part of my work has focused on the characterization of the Creatine Kinase (CK) as a novel protein that binds morphine with a high affinity. Our results showed that CK has two binding sites with a similar affinity for morphine. Surprisingly, by studying the potential effect of CK on morphine-induced analgesia in vivo, we noticed that the two peptides corresponding to morphine binding sites are analgesics and such analgesia seems to be mediated by opioid receptors.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2016

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.