( `

Subsidence et planification territoriale : le cas d’Ha Noi, Vietnam

par Vu Khac Dang

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Christiane Weber.

Le président du jury était Dominique Badariotti.

Les rapporteurs étaient Daniel Raucoules, Nicolas Flipo.


  • Résumé

    L’urbanisation avec le regroupement des activités et des populations dans les villes contribue à l’accroissement de la demande des services en eau. Cependant, la surexploitation de cette ressource peut entraîner des effets négatifs sur l’environnement. Un des effets est la subsidence dont les causes majeures sont liées au processus d’urbanisation accéléré. Depuis les années 1990, les études antérieures utilisant des mesures in situ ont confirmé les déformations au centre-ville d’Ha Noi (la capitale du Vietnam). Peu d’études ont permis d’obtenir une caractérisation spatiale sur l’étendue de la Nouvelle Région Urbaine et notamment pour les zones récemment urbanisées selon le Plan Directeur (2011) au Sud et à l’Ouest du centre-ville. L’objectif de la thèse est d’élaborer une carte d’occurrence de subsidence dans cette région en fournissant une information utilisable à la protection civile par les acteurs de la planification. Le but d’une telle représentation est d’éviter ou d’optimiser le développement sur des zones sensibles en complétant les documents de planification à partir d’une analyse de données géo-spatiales structurées dans un Système d’Information Géographique. La thèse aborde donc la subsidence en proposant une méthodologie à partir de données InSAR multi-temporelle (Images ALOS 2007-2011) grâce à laquelle une quantification de la subsidence sur le territoire d’Ha Noi a été réalisée. Une forte différence apparait entre les deux rives du Fleuve Rouge. La rive Nord du Fleuve Rouge reste stable tandis que la rive Sud présente un taux vertical maximum d’affaissement de 68 mm/an. Une carte des vitesses de subsidence a été réalisée permettant d’identifier trois sites plus «sensibles» : les zones de Hoang Mai, HaDong et Hoai Duc. Les facteurs identifiés qui participent à ce phénomène de subsidence peuvent être identifiés : facteurs géologiques et hydrologiques, facteurs socio-économiques concernant la ressource en eau et son usage et enfin des facteurs liés à la planification territoriale. L’interprétation des résultats obtenus a confirmé que le phénomène est lié à une combinaison de tels facteurs : rôle des couches géologiques non saturées, diminution des réserves en eau des aquifères par pompage entrainant des processus de sape, rôle de l’urbanisation et des modalités de construction des différents types de bâtiment. La conversion de cette vitesse de subsidence sous forme des contours permet de faciliter l’intégration de cette information avec les couches de données géo-spatiales pour fournir un support d’aide à la décision dans la gestion des risques.

  • Titre traduit

    Subsidence and territorial planning : the case of Ha Noi, Vietnam


  • Résumé

    Urbanization with the concentration of activities in cities contributes to the increase in demand for water services. However, the overexploitation of this resource can cause adverse effects on the environment. One of the effects is the subsidence whose essential causes are strongly related to the consequences of an accelerated urbanization process. Since the 1990s, the previous studies using measurements in situ confirmed deformations in the city-center of Ha Noi (the capital of Vietnam). Few studies have yielded a spatial characterization on the extent of the new urban region and especially for recently urbanized areas in the South and West of the city-center according to the Master Plan approved in 2011. The thesis aims to generate a map of the subsidence in this region for providing an usable information to civil protection by the actors involved in the urban planning in order to avoid or to optimize the development in sensitive area by the realization of planning documents, issued from geospatial data analysis structured in a Geographic Information System. The thesis therefore addresses the subsidence by proposing a methodology based on multi-temporal InSAR with the images ALOS acquired from 2007 to 2011 through which a quantification of subsidence on the territory of Ha Noiwas carried out. Thus a strong difference appears between the two banks of the Red River. The North bank of Red river remains much more static while the South bank presents vertical maximum rates of subsidence of 68mm/year. A map of the subsidence rates has been realized to identify the "sensitive" three "sensitive" sites in districts of Hoang Mai, Ha Dong and Hoai Duc. Identified factors that contribute to this phenomenon can be classified depending on geological and hydrological factors, socio-economic factors relating to the water resource, and use, and territorial planning. The interpretation of the results confirmed that the phenomenon is linked to a combination of several factors : the role of the unsaturated geological layers, the decrease of the water supply aquifers by pumping resulting in undermining process, the role of urbanization and the different types of building foundations. The conversion of subsidence velocity to contour lines allows facilitating the integration with different layers of geospatial data in order to provide a decision making tool in the risk management.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.