Un exercice de diplomatie chez l'ennemi : l'ambassade de France à Berlin, 1871-1933

par Marion Aballéa

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Sylvain Schirmann et de Matthias Schulz.

Le président du jury était Robert Frank.

Les rapporteurs étaient Laurence Badel, Stanislas Jeannesson.


  • Résumé

    De 1871 à 1933, l’ambassade de France à Berlin fut à la fois ambassade chez l’ennemi et, du point de vue allemand, ambassade de l’ennemi. Rancœurs et méfiances, si ce n’est toujours adversité, dominent les contacts franco-allemands, et les hommes servant la République Française dans l’Allemagne wilhelmienne puis weimarienne doivent faire avec les difficultés, les contradictions et les frustrations d’une mission immergée dans un Berlin peu accueillant, et dont les objectifs diplomatiques paraissent mal définis. Comment exercer le métier de diplomate dans ces conditions ? La thèse s’attelle à répondre à cette question, observant, des cuisines aux bureaux en passant par les salons de réception, le quotidien du microcosme que constitue, six décennies durant, l’hôtel de France sur la Pariser Platz. Autour des enjeux de l’affrontement, du contournement et du rapprochement, elle interroge le sens, la finalité, les possibilités et les limites d’une diplomatie de résidence en terrain hostile.

  • Titre traduit

    An exercise in diplomacy with the enemy : the french embassy in Berlin 1871-1933


  • Résumé

    Between 1871 and 1933, the French embassy in Berlin was, seen from France, an embassy sent to the main enemy, and, seen from Germany, the nest of the main enemy in Berlin. Mistrust was the ground principle of the relationship between Paris and Berlin, forcing those representing France in imperial and Weimar Germany to face the obstacles, contradictions and frustrations resulting from a diplomatic mission in an unwelcoming city, and whose goals were not clearly stated. How, in these circumstances, can diplomacy be practiced on a daily basis? Our work aims at answering the question, wandering through the kitchens, the offices as well as the ballroom of the embassy, trying to figure out what the daily life of the French microcosm on the Pariser Platz looked like. Emphasizing how the embassy was, at the same time, confronting French-German rivalry, working around and trying to overcome it, the study sheds light on the meaning, the purpose, the possibilities and the limits of residence diplomacy on hostile ground.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.