Les roses déracinées : transformation du recrutement du personnel socialiste : des logiques sociales aux logiques politiques (fin XIX-2012)

par Grégory Hû

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Yves Déloye et de Hélène Michel.

Le président du jury était Frédéric Sawicki.

Les rapporteurs étaient Bertrand Geay, Éric Agrikoliansky.


  • Résumé

    Cette thèse entreprend d’examiner les transformations du recrutement du personnel politique socialiste de la fin du XIXe siècle à 2012 en établissant le passage d’une logique sociale à une logique politique du renouvellement des élus et cadres partisans à partir des années 1990. Sur la base d’une enquête de terrain croisant plusieurs méthodes (entretiens, observations, archives et base de données prosopographiques), cette recherche montre, dans une première partie, les filières sociales de renouvellement du personnel politique socialiste de la fin du XIXe siècle jusqu’en 1990. En changeant de jeu d’échelle, la seconde partie révèle la dévaluation des ressources des groupes mobilisés en 1971 (enseignants laïcs et catholiques de gauche) à partir des années 1990. Enfin, la dernière partie s’attache à démontrer en quoi la réévaluation des ressources politiques et partisanes transforme le recrutement et renouvelle le capital politique des élus.

  • Titre traduit

    The uprooted roses : transformation of the recruitment of the socialist staff : social logics in the political logics (ending XIXe-2012)


  • Résumé

    This PhD dissertation examines the transformations in the recruitment of the French Socialist Party’s (PS) political personnel from the late nineteenth century to 2012. It shows how social logics of recruitment have been replaced by political ones, with a significant renewal of the party’s elected representatives and executives in the 1990s. The research is based on extensive fieldwork combining quantitative and qualitative methods (interviews, participant observation, archival work and prosopography). The first part describes the social rationales at work in the renewal of the PS’s political personnel from the late nineteenth century to the 1990s. The second part examines in closer detail the devaluation of the mobilized groups’ resources during the 1990s. Finally, the third and last part demonstrates how the reevaluation of political and party resources has transformed the recruitment and changed the elected representatives’ political capital.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.