La "médiatisation anticipative" des jeux olympiques de Pékin : une sociologie du traitement journalistique des événements futurs

par Guillaume Erckert

Thèse de doctorat en Sciences sociales du sport

Sous la direction de Bernard Michon et de Gérard Derèze.

Le président du jury était Patrick Watier.

Le jury était composé de Marc Lits.

Les rapporteurs étaient Fabien Wille, Gérard Auneau.


  • Résumé

    Les événements futurs, non vécus et encore inconnus, s’apparentent souvent à des phénomènes insignifiables de manière rationnelle et fondée. Pourtant, les journalistes de presse écrite annoncent régulièrement dans les colonnes des quotidiens nationaux les grands rendez-vous de l’actualité à venir. Soit autant d’événements politiques, sportifs ou culturels, programmés à l’agenda médiatique, qui n’ont pas encore eu lieu. Partant de ce constat, cette thèse aborde le processus de « médiatisation anticipative » en cherchant à comprendre comment certains journalistes du Monde, du Figaro et de Libération parviennent à donner objectivement du sens aux Jeux olympiques de Pékin, plusieurs années avant leur déroulement. A partir d’une enquête qualitative et compréhensive construite à l’aide des outils théoriques de la sociologie issue de la phénoménologie, nous avons analysé les logiques sociales et cognitives qui guident les journalistes dans leur prévision de l’événement. Il en ressort que l’anticipation de ce grand rendez-vous sportif est un processus journalistique raisonné bâti sur trois schèmes entremêlés. Le premier permet de contextualiser l’événement à partir des occurrences observées dans le présent. Le second l’identifie en le confrontant à d’autres événements passés typiquement similaires. Enfin, le troisième l’interprète par la projection d’un probable devenir.

  • Titre traduit

    The " proactive mediatisation " of the Beijing Olympic Games : a sociology of the journalistic handling of the future events


  • Résumé

    The future events, non actual and still unknown, are often similar to meaningless phenomena on a rational and well-founded way. Nevertheless, written press journalists regularly report the big current events to come in the national dailies. It means that many political, sports and cultural events, which are media scheduled, have not yet occurred. Bearing this in mind, this doctoral thesis depicts the process of " proactive mediatisation ", which aims at understanding how some journalists from Le Monde, Le Figaro and Libération objectively succeed in giving a meaning to the Beijing Olympic Games several years before their staging. A qualitative and comprehensive study, built on theoretical tools from phenomenology based sociology, has been carried out. It enables us to analyse the social and cognitive logics leading the journalists in their prediction, which reveals that the anticipation of this big sports event is the result of a argued journalistic process built on three intermingled schema. The first one contextualizes the event from cases observed in the present time. The second schema identifies this event in facing other past events typically similar. The last schema interprets the Beijing Olympic Games by forecasting a likely future.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.