Recherches sur la tradition arabe du Roman d'Alexandre

par Christiane Helene Voigt

Thèse de doctorat en Sciences de l'Antiquité

Sous la direction de Laurent Pernot et de Gotthard Strohmaier.

Le président du jury était Yves Lehmann.

Le jury était composé de Johann Goeken, Ronny Vollandt.

Les rapporteurs étaient Cornelia B. Horn, Johannes Niehoff-Panagiotidis.


  • Résumé

    Cette thèse traite de la question de la traduction arabe du Roman d’Alexandre du Pseudo-Callisthène. Le passage du grec à l’arabe est décrit à travers l’examen philologique des différentes recensions grecques (α, β (L, λ), ε, γ) ainsi que de nombreuses sources arabes. Le Roman d’Alexandre présente un cas spécifique dans le domaine des Graeco-Arabica. A côté de la transmission écrite, que ce soit sous forme d’une traduction ou d’une réélaboration thématique, un rôle particulier doit être accordé à la transmission orale basée sur la Sourate de la Caverne du Coran. Non seulement une recension grecque du Roman d’Alexandre s’est manifestée dans les sources arabes, mais plusieurs (α, β, ε, γ), parmi lesquelles la recension β occupe une place importante dans l’Orient. Le but consiste à présenter un aperçu des chapitres du Roman qui ont fait l’objet d’une réception orientale afin de fournir une contribution à la survie de l’antiquité grecque dans l’Islam.

  • Titre traduit

    The Arabic reception of the Greek Alexander romance


  • Résumé

    This thesis deals with the issue of the Arabic translation of the Greek Alexander Romance by Pseudo-Callisthenes. By a philological study of the various Greek recensions (α, β (L, λ), ε, γ) as well as numerous Arabic sources it will be shown how the Alexander Romance, as a special example of the Graeco-Arabic translation movement, was rendered into Arabic. Apart from the written tradition, either in the form of a translation from the Greek or a paraphrase, the oral tradition based on Surah 18 of the Quran plays a central role. The influence of not just one but several recensions (α, β, ε, γ) of the Greek Alexander Romance can be traced in various Arabic sources. Especially the Byzantine β-recension must have played an important part in the East. The aim of the dissertation is to give a detailed overview of those chapters of the Alexander Romance which have been received in the Orient in order to illustrate how ancient Greek literature made its way into the Islamic world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.