Le péché et son rôle salvateur chez le maître soufi égyptien Ibn 'Atâ' Allâh al-Iskandarî (m.709/1309)

par Samia Touati

Thèse de doctorat en Etudes arabes

Sous la direction de Éric Geoffroy.

Soutenue le 24-09-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Groupe d'études orientales, slaves et néohelléniques (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Denis Gril.

Le jury était composé de Jean-Jacques Thibon.

Les rapporteurs étaient Kenneth L. Honerkamp.


  • Résumé

    Cette thèse analyse la manière dont Ibn ‘Atâ’ Allâh al-Iskandarî aborde, dans son œuvre, la notion du péché, mettant en exergue son aspect positif, voire salvateur, à la lumière des apports d’auteurs soufis précédents qui ont marqué sa formation spirituelle. Après un état des lieux de la situation de l’Égypte au début du règne mamelouk, ce travail tente de dessiner le portrait d’Ibn ‘Atâ Allâh en s’interrogeant sur des dimensions moins connues de sa personnalité et en démontrant l’importance de son œuvre dans la transmission de l’enseignement reçu oralement de ses maîtres, fondateurs de la Shâdhiliyya. Quant à la notion du péché, elle y est d’abord analysée au travers d’une étude lexicographique, avant de retracer les différentes manières dont elle a été évoquée chez Muhâsibî, Makkî, Qushayrî, Ghazâlî et Ibn ‘Arabî. L’influence de ce dernier auteur sur Ibn ‘Atâ Allâh, souvent minimisée dans des travaux plus anciens, est démontrée à plus d’un égard, à la fois dans sa manière de décrire le péché d’Adam et dans l’approche globale tendant à transcender l’existence d’une dualité immuable entre le péché et l’obéissance.

  • Titre traduit

    Sin and its salvatory role according to the Egyptian sufi master Ibn 'Atâ' Allâh al-Iskandarî (d. 709H/1309)


  • Résumé

    This dissertation analyzes how Ibn 'Atâ' Allâh al-Iskandarî deals, in his writings, with the notion of sin, highlighting its positive, or salvatory, aspect, taking into account the contributions of previous Sufi writers who played a role in his spiritual education. After an overview of the situation in Egypt in the early Mamluk era, this work tries to draw the portrait of Ibn 'Ata Allah by treating some less known dimensions of his personality and demonstrating the importance of his works in transmitting the spiritual teaching he received orally from his masters, the founders of the Shâdhiliyya. Concerning the concept of sin, it is first analyzed through a lexicographical study, before retracing the ways in which it was addressed by Muhâsibî, Makkî Qushayrî, Ghazâlî and Ibn 'Arabî. The latter’s influence on Ibn 'Atâ’ Allâh, often minimized in earlier works, is demonstrated in more than one respect, both in the way he describes Adam’s sin and in his general approach tending to transcend the existence of an immutable duality between sin and obedience.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.