Traduction et interprétation du livre des Proverbes à travers le Talmud et les commentaires juifs médiévaux

par Éric Smilévitch

Thèse de doctorat en Etudes hébraïques

Sous la direction de David Banon.

Soutenue le 15-09-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Groupe d'études orientales, slaves et néohelléniques (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Alessandro Guetta.

Le jury était composé de Jan Joosten.

Les rapporteurs étaient Alessandro Guetta, Daniel Bodi.


  • Résumé

    Depuis la traduction grecque des Septante, le livre biblique Michlé est traduit par « Livre des Proverbes ». Or, dans la tradition herméneutique juive, la signification correcte n’est pas « proverbes » mais « paraboles ». Ce choix de signification modifie le contenu de l’ensemble du livre, puisqu’il invite à lire et à interpréter ses assertions dans un tout autre horizon que la perspective reçue depuis la Septante. Il fallait donc traduire le texte hébraïque de Michlé sur de nouvelles bases, en suivant l’herméneutique talmudique et midrachique, reprise et développée à l’époque médiévale par les commentateurs, les philosophes et les grammairiens juifs. Nous proposons ainsi une traduction nouvelle, accompagnée de commentaires et de notes philologiques qui explorent « les » sens du texte hébreu en fonction de ses strates métaphoriques et allégoriques, et en déploient le contenu. Cette traduction est précédée d’une longue introduction qui permet de comprendre les prémisses de l’herméneutique juive ; et s’efforce de déchiffrer les processus littéraires et historiques qui en empêchent l’accès, et engendrent les malentendus dont Michlé est un exemple crucial. Il importait encore de faire le point sur l’état actuel de la traduction des textes bibliques, tant du point de vue des travaux réalisés en France que du point de vue des impératifs internes de la tradition hébraïque. Une part importante de l’introduction est donc aussi consacrée aux problèmes méthodologiques particuliers à la traduction des écrits bibliques ; et à l’esquisse d’une démarche dont la traduction de Michlé est la mise en pratique.

  • Titre traduit

    Translation and interpretation of the book of the Proverbs through the Talmud and medieval Jewish commentaries


  • Résumé

    Since the Greek Septuagint, the biblical book Mishlei is translated "Book of Proverbs". But in the Jewish hermeneutic tradition, the correct translation is "parables". This new meaning changes the meaning of the whole book. It was therefore necessary to translate the Hebrew text of Mishlei on a new basis, following the Talmudic and midrashic hermeneutics, extended and developed in medieval times by commentators, philosophers and Jewish grammarians. Thus, we propose a new translation, with commentary and philological notes that explore the meanings of the Hebrew text including its metaphorical and allegorical layers. This translation is preceded by a long introduction devoted to locate the premises of Jewish hermeneutics, and to understand the literary and historical proces that prevent access, and create misunderstandings which Mishlei is a crucial example. An important part of the introduction is also devoted to methodological problems of translation of biblical writings.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.