Expérience vécue et pensée politique chez Simone Weil

par Antoine Nguyen Binh

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Franck Fischbach.

Soutenue le 28-11-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Yannick Courtel.

Les rapporteurs étaient Ghislain Waterlot, Emmanuel Gabellieri.


  • Résumé

    Y-a-t-il une cohérence interne entre l'expérience vécue et la pensée politique chez Simone Weil ? Afin de ressaisir le questionnement de Simone Weil sur les conditions de possibilité de la liberté, notre recherche porte en premier lieu sur les critiques qu'elle a adressées aux théories philosophiques et politiques de Marx. Il s'agit donc tout autant d'analyser l'influence que Marx a pu avoir sur elle, que de prendre la mesure des écarts que sa critique l'a amenée à poser, et des principes philosophiques dont elle s'est servie à cet effet. Nous étudions, dans un deuxième temps, l'essence même du phénomène de l'oppression et à partir de là, nous dégageons quelques perspectives de la liberté individuelle et sociale, dans le sillage de ce que nous propose la philosophie. Y-a-t-il une cohérence de la ligne politique dans laquelle elle a voulu placer ses engagements sociaux et politiques pour répondre à ce problème ? Il convient pour nous, dans un troisième temps, de connaître et d'examiner le chemin qui l'a amenée à l'expérience religieuse et ce qu'elle a dit sur la connaissance surnaturelle comme la part indispensable pour rendre la vie sociale respirable. Comment concevoir la relation entre les deux expériences politique et religieuse chez elle ? Cette approche religieuse constitue-t-elle une ouverture à l'égard de sa critique politique ?

  • Titre traduit

    Lived experiences and political thought of Simone Weil


  • Résumé

    Is there an internal consistency between the experiences lived out by Simone Weil and her political thought ? In order to grasp her questioning of the conditions of the possibility of freedom, our search starts off with the critique which she wrote on the philosophical and political theories of Marx. It is therefore a matter of analysing the influence that Marx might have had on her, as well as studying the differences which her critique led her to present, and the philosophical principles of which she made use to this effect. One should secondly look at the very essence of the phenomenon of oppression, and hence gauge several perspectives on individual and social freedom, in the wake of what is proposed by this philosophy. Is there a consistency in the political line in which she wanted to place her social and political commitments in order to respond to this problem ? One should, thirdly, examine and get to know the path which led her to religious experience and what she said about supernatural knowledge as the essential component for leading a bearable social life. How do we conceive the relationship between both her religious and political experiences ? Does this approach constitute an opening with regards to her political critique ?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.