Le discours philosophique sur Dieu dans l'oeuvre de Martin Heidegger

par Eladio Conchas Guzmán

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gérard Bensussan.

Soutenue le 20-12-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) , en partenariat avec Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jeffrey Andrew Barash.

Les rapporteurs étaient Jean-Luc Marion.


  • Résumé

    Le présent travail se donne pour tache de montrer comment la pensée de Martin Heidegger en tant que prospection sur ce qui est le plus digne d’être pensé, sur l’être en tant qu’être, fournit et laisse ouvert un nouveau chemin qui conduit vers Dieu d’une manière plus originaire. Pour arriver à accomplir notre propos, nous sectionnons la présentation de nos arguments en douze chapitres. Nous présentons, dans les premiers chapitres, la manière de traiter la question de Dieu dans la phénoménologie husserlienne et dans la pensée métaphysique traditionnelle ainsi que la critique que Heidegger adresse à chacune d’elles, soit-il de manière directe ou indirecte, et sa proposition d’aller vers une nouvelle pensée plus originaire. Ensuite, la nécessité de disposer d’un nouvel accès au langage pour parler de Dieu nous véhicule à ce que Heidegger estime avoir découvert : un nouvelle accès au sacré à travers de la pensée lucide de la poésie. Postérieurement, nous analysons le lien qui s’établit à l’intérieur du Quadriparti, comme nouvelle manière de concevoir le monde, entre le ciel, la terre, les divins et les mortels afin de comprendre cette possibilité qu’ont les mortels de recevoir les signes de Dieu. Dans les derniers chapitres, enfin, nous examinons comment le langage poétique et la nouvelle conception du monde, dérivé du Quadriparti, ont fourni à Heidegger les éléments nécessaires pour avancer au-delà de l’être et pour s’ouvrir à une nouvelle topologie qui se déplie, de manière événementielle, comme avancement du dévoilement de la vérité de l’être en tant qu’être et, par conséquent, de la vérité de Dieu.

  • Titre traduit

    The philosophical discourse about God in Martin Heidegger's works


  • Résumé

    The main task of the present work is to show how Martin Heidegger's thought, as an exploration of what is most worthy to be thought, about being as being, provides and leaves opened a new path that leads to God in a more original way. To accomplish our purposes, we have divided our main argument in twelve chapters. We present, in the early chapters, how to handle the question of God in Husserl's phenomenology and in traditional metaphysics as well as the critique that Heidegger sends to each of them, in a directly or indirectly way, and his proposal of moving towards a new and more original thought. After that, the need to dispose of a new access to language to talk about God leads us to what Heidegger believes to have discovered : a new access to the sacred through the lucid thought of poetry. Subsequently, we analyze the link established within the Fourfold, as a new way of conceiving the world, between heaven, earth, divines and mortals in order to understand the possibility of mortals to receive signs of God. Finally, in the last chapters, we examine how the poetic language and the new conception of the world, derived from the Fourfold, have provided to Heidegger the necessary elements to move beyond being and to open himself to a new topology that unfolds, eventually, as advancement of the unveiling of the truth of being as being and, therefore, of the truth of God.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.