Dépasser la norme sexuée des politiques d'équilibre vie professionnelle - vie personnelle en entreprise pour construire l'égalité professionnelle femmes-hommes : analyse de deux contextes contrastés : la France et l'Espagne

par Sabrina Tanquerel

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Isabelle Barth.

Soutenue le 12-11-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Augustin Cournot (Strasbourg) , en partenariat avec Humans and management in society (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Aline Scouarnec.

Le jury était composé de Mathieu Detchessahar.

Les rapporteurs étaient Diane-Gabrielle Tremblay, David Alis.


  • Résumé

    Ce travail de recherche doctorale a pour objectif de mieux comprendre le lien entre politiques d’équilibre vie professionnelle- vie personnelle et égalité femmes-hommes en entreprise. Il s’attache à comprendre comment ces dispositifs influencent la norme sexuée.En mobilisant le cadre théorique des représentations sociales, notre investigation s’appuie sur deux études de cas approfondies, avec 44 entretiens semi-directifs « outil majeur de repérage des représentations » (Abric, 2011), comme méthode principale de collecte de données. Nous avons choisi de mener ces études dans deux pays différents : la France et l’Espagne, en raison de leur approche contrastée de la question de la conciliation : plutôt traditionnelle pour la France, plutôt intrusive et individualisée pour l’Espagne.Les résultats mettent en lumière l’hétérogénéité et le caractère sexué des représentations des salariés vis-à-vis des politiques d’équilibre, celles-ci apparaissent aussi fortement liées à la figure du manager et à son style de management. La catégorisation des représentations (progressistes/ traditionnalistes/ neutres et hostiles) contribue à comprendre leur influence sur l’égalité, et fait apparaître que la prise de conscience des inégalités –plus forte chez les salariés espagnols- est une condition préalable vers une conciliation égalitaire.

  • Titre traduit

    Going beyond the gendered norm of the worklife balance policies to build real gender equality in the workplace : analysis of two contrasted contexts : France and Spain


  • Résumé

    This PhD research aims at better understanding the link between work life balance policies and gender equality in the workplace. The objective is to understand how these measures can influence sexual roles division at work.By referring to the theoretical framework of social perceptions, our work is based on two main case studies, with 44 semi-oriented interviews “major tool to identify perceptions”, as the main method to collect data. We chose to conduct the two case studies in two different countries: France and Spain, because of their contrasted approach towards work life balance topic: rather traditional for France, more intrusive and individualized for Spain.The results highlight the heterogeneity and the gendered character of the employees’ perceptions of work life balance policies; those ones also appear to be strongly connected to the manager behavior and its management style. The categorization of perceptions (progressist/ traditionalist/ neutral/ hostile) contributes to a better understanding of their influence on gender equality, and reveals that inequalities awareness –stronger amongst Spanish employees- is a prior condition for a more equal work life balance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.