Portfolio management by individual investors : a behavioral approach

par Camille-Eléonore Magron

Thèse de doctorat en Finance et assurance

Sous la direction de Maxime Merli.

Soutenue le 13-06-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Augustin Cournot (Strasbourg) , en partenariat avec Laboratoire de recherche en gestion et économie (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Dubois.

Le jury était composé de Patrick Roger.

Les rapporteurs étaient Jean-François Gajewski, Sonia Jimenez-Garces.

  • Titre traduit

    Approches comportementales de la gestion individuelle de portefeuille


  • Résumé

    Cette thèse est composée de quatre chapitres qui contribuent à une meilleure connaissance des comportements d’échange des investisseurs individuels et de leur performance. Dans le premier chapitre, nous réalisons la première étude consacrée aux performances de portefeuille des investisseurs individuels français. A partir d’une base de données de plus de 8 millions de transactions réalisées par 56 723 investisseurs, nous montrons que les investisseurs français affichent des rentabilités ajustées au risque négatives sur leurs portefeuilles et font des choix d’investissement pénalisants. De plus, nous mettons en évidence que les investisseurs les plus sophistiqués ne sont pas plus performants que leurs pairs.Dans le second chapitre, nous montrons que l’aspiration individuelle constitue un déterminant clé pour expliquer l’hétérogénéité des performances de portefeuille. Nous définissons les aspirations selon la Théorie Comportementale du Portefeuille. Les investisseurs qui ont de fortes aspirations détiennent des portefeuilles plus risqués, échangent plus fréquemment et diversifient moins que les investisseurs ayant de faibles aspirations. En contrôlant de la fréquence des échanges, de la diversification et des facteurs de risque habituels, nous montrons que les investisseurs ayant de fortes aspirations sous-performent les investisseurs ayant de faibles aspirations.Dans le troisième chapitre nous analysons les performances des investisseurs individuels via des mesures adaptées à leurs préférences. Lorsque leurs performances sont évaluées avec ces mesures plutôt qu’avec le ratio de Sharpe, une plus grande part des investisseurs bat l’indice de marché. Cette observation jette un regard nouveau sur les capacités de gestion des investisseurs individuels. Cependant, nous montrons que l’amélioration des performances est liée à la skewness des portefeuilles plutôt qu’à une sélection de titres pertinente.Dans le dernier chapitre, nous explorons les comportements de rachat des investisseurs individuels. Nous montrons que les investisseurs préfèrent racheter (1) les titres pour lesquels ils ont réalisé une plus-value lors de la vente (2) les titres dont le prix a diminué depuis la vente. Nos tests excluent les explications rationnelles et confirment que l’évitement du regret est à l’origine de tels comportements. Sur la base d’une analyse de survie, nous montrons que les investisseurs sophistiqués sont moins sujets à ces préférences.


  • Résumé

    This dissertation is composed of four chapters that make a substantial contribution to existing knowledge of the trading behavior and performance of individual investors. The first chapter provides the most extensive study of the trading performance of French individual investors to date. Based on a large database of nearly 8 million trades realized by56,723 investors, we show that French investors exhibit negative risk-adjusted returns on their portfolios, and make penalizing choices in their trades. We find that more sophisticated investors do not perform better than their peers, and we conclude that investors would gain more from applying a passive strategy. In the second chapter, we evidence that individual aspiration is a key determinant of existing heterogeneity in portfolio performance. We define aspirations according to the Behavioral Portfolio Theory. Investors who have high aspirations hold riskier portfolios, trade more frequently and diversify less than investors who have low aspirations. After controlling for turnover, diversification and usual risk factors, we find that investors with high aspirations underperform investors with low aspirations.In the third chapter we highlight alternative measures of performance that efficiently convey the real preferences of investors. When they are evaluated with these alternative measures rather than with the Sharpe ratio, a higher proportion of investors beat the market index. This observation challenges the global evidence that individual investors are poor portfolio managers. However, our evidence suggests that the improvement of an investor’s performance is linked to portfolio skewness rather than relevant stock selection.In the last chapter, we explore the repurchase behavior of individual investors. We find that French investors prefer to repurchase (1) stocks that have been sold for a gain and (2) stocks that have lost value since their sale. Our tests exclude rational explanations for these preferences and confirm our hypothesis that such patterns can be traced to the avoidance of regret in trades. We use survival analysis to demonstrate that sophisticated investors suffer less from there purchase preferences.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.