Online cooperation and peer production

par Jérôme Hergueux

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Laurent Weill et de Yann Algan.

Soutenue le 12-06-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Augustin Cournot (Strasbourg) , en partenariat avec Laboratoire de recherche en gestion et économie (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Paul Seabright.

Le jury était composé de Yochai Benkler.

Les rapporteurs étaient Marie-Claire Villeval, Guillaume Fréchette.

  • Titre traduit

    Coopération en ligne et production par les pairs


  • Résumé

    Des logiciels Open Source à Wikipédia, la production par les pairs mobilise des centaines de milliers de contributeurs de par le monde. C’est une source importante de création de valeur dans les secteurs très compétitifs de l’information et de la technologie, ainsi qu’une source majeure d’innovation. Au-delà même de son importance économique, l’émergence de la production par les pairs représente une opportunité d’éclairer un certain nombre de questions anciennes et particulièrement ardues dans la littérature d’un jour nouveau. Compte-tenu de la nature souvent non conventionnelle des incitations au travail dans les environnements de production par les pairs, ceux-ci sont particulièrement adaptés à l’étude de l’impact des préférences économiques non standard sur la production de biens publics, à l’analyse de leur rôle en tant que motivations au travail, ainsi qu’à l’évaluation de leurs conséquences en termes d’économie organisationnelle.Ce travail de thèse s'appuie sur un outil d’expérimentation en ligne original (développé et évalué dans le chapitre 1) pour combiner expériences en ligne à large échelle et méthodes computationnelles (i.e. l’extraction systématique de données sur le comportement de terrain des sujets) afin de (i) mener le tout premier test de terrain exhaustif de la théorie de la production privée de biens publics, (ii) étudier l’importance des préférences sociales en tant que motivations au travail au sein d’organisations productives réelles et (iii) procéder aux premiers tests de terrain documentant des comportements endogènes d’appariement des agents économiques au sein d’équipes productives en fonction de leur type coopératif.


  • Résumé

    From Open Source Software to Wikipedia, peer production involves hundreds of thousands of contributors worldwide. It is an important source of value creation in the most competitive sectors of information and technology, as well as a major source of innovation. Beyond its economic significance, the emergence of peer production also represents an opportunity to shed new lights on a number of longstanding but notably difficult questions in the literature. Given the unconventional nature of many of the work incentives at play in peer production environments, those are particularly well suited for researching the impact of non standard economic preferences on public goods provision, studying their role as work incentives, and assessing their consequences in terms of organizational economics.This Ph.D. work leverages a novel online experimentation tool (developed and assessed in Chapter 1) to combine large-scale online experiments and computational methods (i.e. the systematic extraction of data on subjects’ field behavior) to respectively (i) provide the first comprehensive field test of the theory of the private provision of public goods, (ii) study the importance of social preferences as work motives within real-world productive organizations and(iii) report the first field evidence of endogenous sorting behavior of economic agents within productive teams based on their cooperative types.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.