Capacité d'absorption des connaissances et apprentissage organisationnel : "application à cinq entreprises du secteur de biotechnologies de santé"

par Chams Eddoha Hebiz (Mokhlis)

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jacques Liouville.

Soutenue le 10-03-2014

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Augustin Cournot (Strasbourg) , en partenariat avec Humans and management in society (Strasbourg) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Serge Vendemini.

Le jury était composé de Wilfrid Azan.

Les rapporteurs étaient Ahmed Bounfour, Mohamed Bayad.


  • Résumé

    Cette thèse vise à comprendre quels sont les mécanismes d’absorption de connaissances externes aux organisations susceptibles de contribuer au développement d’innovations en interne. En ce qui concerne la problématique de la thèse, l’objectif est d’approfondir trois questions principales : - Question 1 : Comment les organisations absorbent-elles les connaissances externes ?- Question 2 : Quelles sont "les conditions organisationnelles "qui influencent la capacité d'absorption des connaissances par les entreprises ? - Question 3 : Quelle est la relation qui existe entre la « capacité d'exploitation » des connaissances externes et « l’aptitude à innover » ?Pour répondre à ces trois questions principales, une synthèse de la littérature a été effectuée. Cette synthèse a mis en particulier l’accent sur les travaux ayant comme problématique la relation susceptible d’exister entre les trois concepts majeurs abordés dans la thèse, à savoir : « l’apprentissage organisationnel », la « capacité d'absorption » des connaissances et « l’aptitude à innover ». A l’issue de cette recension bibliographique, sept propositions ont été formulées. Celles-ci portent sur deux points : le premier cible la question d'influence de « facteurs organisationnels spécifiques » sur « la capacité d’absorption ». Quant au second point, il concerne la relation entre « la capacité d’exploitation des connaissances externes » et « l’aptitude à innover ».A la suite de l’approche de la littérature, une recherche empirique a été réalisée en s’appuyant sur les méthodes suggérées par Eisenhardt (1989-2007), Yin (2003), Miles et Huberman (2003). Cette recherche est structurée en deux étapes. Une étude de cas exploratoire effectuée au sein d’une entreprise exemplaire, du secteur des biotechnologies de santé, nous a permis d’abord d’analyser les spécificités de son « processus d’absorption des connaissances » et des conditions organisationnelles qui l’influencent. Une étude transversale consacrée à quatre entreprises du même secteur d’activité nous a permis ensuite de vérifier dans quelle mesure les résultats de l’analyse exploratoire sont susceptibles d’être généralisés. Il est utile de préciser que le type d’innovations pris en considération dans cette thèse porte sur l’innovation technologique.Les résultats démontrent que plusieurs aspects importants caractérisent le processus d'absorption des connaissances mis en œuvre au sein des entreprises étudiées. D'une part, ils confirment la nature multidimensionnelle, cumulative et interactive de ce processus. D'autre part, ils mettent en évidence la nature incertaine, itérative et non linéaire du processus d’absorption. Ils révèlent également qu'une union adéquate entre les différentes dimensions des conditions organisationnelles d'absorption des connaissances influence positivement les quatre dimensions du processus d'absorption. Les résultats dégagés conduisent par ailleurs à conclure que la capacité d'exploitation des connaissances et les conditions organisationnelles de leur absorption contribuent à améliorer la capacité d'innovation des entreprises du secteur des biotechnologies de santé. Finalement, les résultats obtenus permettent d’élaborer un cadre conceptuel de l'absorption des connaissances et de dégager des pistes de réflexion, en vue d'améliorer la compréhension de la capacité d'absorption des connaissances.

  • Titre traduit

    Absortive capacity and organizational learning : "application to five companies in the healthcare biotechnology sector"


  • Résumé

    This thesis aims at understanding which mechanisms of external knowledge absorption of organizations that is likely to contribute to the development of internal innovations. And concerning the thesis problem, the objective is to consider deeply three main questions :Q1: How do the organizations absorb external knowledge ?Q2: What are the organizational conditions that affect the absorptive capacity of knowledge by companies?Q3: What is the relation that exists between "the exploitation capacity" of external knowledge and "the ability to innovate"?In order to answer these three main questions, a literature synthesis has been conducted. This synthesis implements in particular the emphasis on the work having as problematic the relationship that may exist among the three major points discussed in the thesis namely "The organizational learning", "absorptive capacity" and "the ability to innovate".As a conclusion of this literature review, seven proposals were made. They are focused on two points. The first point targets the question of the influence of "specific organizational factors" on the absorptive capacity. The second is about the relation between "the exploitation capacity" of external knowledge and "the ability to innovate".Following the literature approach, an empirical research has been carried out relying on the methods suggested by Eisenhardt (1989-2007), Yin (2003), Miles and Huberman (2003). This empirical research is structured in two stages. An exploratory case study conducted in an exemplary company in the sector of biotechnology health has allowed us first to analyze the specifics of its "absorption process of knowledge" and the organizational conditions that influence it. Afterward, a cross-sectional study of four companies in the same industry then allowed us to check out how the results of the exploratory analysis can be generalized. It is useful to clarify that the type of innovations considered in this thesis is technological innovation.The results demonstrate several important aspects, which characterize the process of knowledge absorption implemented within companies. On the one hand, they confirm the multidimensional, cumulative and interactive nature of this process. On the other hand, they clarify evidently the uncertain, iterative and nonlinear nature of absorption process. The results reveal that a proper union between the different dimensions of organizational conditions of knowledge absorption which influences positively the four dimensions of the of the absorption process.These results have led us to conclude that the exploitation capacity of knowledge and organizational conditions of their absorption contribute to improving the innovation capacity of companies in the biotechnology health’s sector. Finally, the results obtained allow to develop a conceptual framework of the knowledge absorption and to identify ways of reflections to improve the understanding of the absorption capacity of knowledge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.