L'influence des transcriptions d'œuvres d'Hector Berlioz sur l'écriture orchestrale de Franz Liszt

par Céline Carenco

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Alban Ramaut.

Le président du jury était Jean-Christophe Branger.

Le jury était composé de Michelle Biget-Mainfroy, Malou Haine, Emmanuel Reibel.


  • Résumé

    L’objet de cette thèse est l’étude de la musique de Franz Liszt de 1830 à 1850 environ. Il s’agit de comprendre comment le musicien, qui garde Paris comme principal port d’attache de décembre 1823 à avril 1844, élabore peu à peu, lors de ses années d’apprentissage au cœur de la révolution romantique, une écriture orchestrale qu’il mettra en pratique à partir de 1848 à Weimar. En effet, pendant cette période parisienne, Liszt transcrit pour le piano de nombreuses partitions d’orchestre : il est probable qu’en plus de l’encourager à révolutionner l’écriture pianistique, et ainsi à inventer le piano moderne, cet exercice lui permet d’acquérir une certaine connaissance de l’écriture orchestrale de son temps. Ce postulat prend tout son sens lorsqu’on observe que parmi les auteurs que Liszt transcrit le plus et en premier se trouve Berlioz, habituellement considéré comme l’inventeur de l’orchestre moderne.L’approche adoptée s’inscrit dans deux champs de la musicologie traditionnelle, l’analyse et l’histoire, et dans une branche plus récente de la discipline, les études génétiques. Il est effectivement nécessaire de replacer tout d’abord chaque transcription dans son contexte, pour évaluer l’influence des réécritures lisztiennes d’œuvres de Berlioz sur l’élaboration de sa propre écriture orchestrale. Par ailleurs, le point de vue se place du côté de la création : l’analyse d’une grande quantité d’esquisses et de brouillons donne des informations sur la manière dont Liszt aboutit à l’écriture orchestrale qui est la sienne dans la décennie 1850, au cours de laquelle il produit la majeure partie de ses œuvres symphoniques.

  • Titre traduit

    Did transcribing Hector Berlioz’s work influence Franz Liszt’s orchestral writing?


  • Résumé

    The object of the present thesis is Franz Liszt’s production from the years 1830-1850. Liszt is mostly based in Paris between December 1823 and April 1844 and during this training at the very heart of the Romantic revolution, he gradually develops a writing style for his orchestral pieces that he will put into practice in Weimar after 1848. During these Parisian years, Liszt writes many piano arrangements of orchestral scores, and here we propose that it provided the basis for his revolution of piano music, but also made him quite familiar with the orchestral writing of his time. It is indeed of particular significance that Berlioz – often considered the father of modern orchestra – is one of the composers Liszt transcribed most often, from very early on.We use two complementary approaches from the field of musicology, traditional historical analysis and more recent techniques of sketch studies. To understand if and how Liszt’s rewritings of Berlioz’ work influenced his own orchestral style we first studied each arrangement in its context. We then focused on the genesis of these pieces by analysing a great amount of sketches and drafts in order to shed light on the maturation process that led to Liszt’s fully-fledged orchestral style from the 1850’s (the decade in which he produced most his symphonic works).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.