Caractérisation de l'autolysine bifonctionnelle AtlL de Staphylococcus lugdunensis

par Laure Gibert

Thèse de doctorat en Biologie - Microbiologie

Sous la direction de Martine Pestel-Caron.


  • Résumé

    L’étude du système autolytique de Staphylococcus lugdunensis a donné lieu à la description de l’autolysine bifonctionnelle AtlL. Cette enzyme est constituée de deux domaines catalytiques (l’un à activité N-acétylmuramyl-L-alanine amidase et l’autre à activité N-acétylglucosaminidase) reliés par trois domaines répétés (AtlLR1-AtlLR3). Afin d’étudier les rôles de cette autolysine, un mutant délété pour le gène atlL a été construit. Ce mutant présente un défaut de séparation cellulaire, une paroi rugueuse ainsi qu’une sensibilité diminuée à la lyse induite par le triton X-100. De plus, nous avons montré qu’il était plus résistant que la souche parentale à la lyse et à la mort induites par la pénicilline et les glycopeptides. Par ailleurs, nous avons pu mettre en évidence qu’AtlL était impliquée dans la virulence de S. Lugdunensis puisque cette autolysine joue un rôle dans la formation de biofilm et que la souche mutante présente une virulence atténuée comparativement à la souche sauvage dans le modèle d’infection du nématode de Caenorhabditis elegans. Enfin, en séquençant des fragments au sein des domaines répétés d’atlL, un polymorphisme a été mis en évidence ; atlLR2 et atlLR3 ont alors été intégrés dans un schéma de Multi-Virulence-Locus Sequence Typing élaboré comme un outil épidémiologique pour le suivi des infections à S. Lugdunensis et la caractérisation de lignées phylogénétiques chez cette espèce de staphylocoque à coagulase négative de virulence inhabituelle.


  • Résumé

    The study of the Staphylococcus lugdunensis autolytic system has led to the description of the bifunctional AtlL autolysin. This enzyme displays two enzymatic domains (an N-acetylmuramoyl-L-alanine amidase and an N-acetylglucosaminidase) connected by three repeated domains (AtlLR1-AtlLR3). To investigate the roles of this autolysin, a ΔatlL mutant was constructed. This mutant is defective in cell separation, has a rough outer cell surface and a decreased susceptibility to lysis induced by Triton X-100. Moreover, this mutant appears to be more resistant to penicillin- and glycopeptides-induced cell lysis and death. Furthermore, we highlighted that AtlL is involved in S. Lugdunensis virulence as this autolysin plays a role in biofilm formation and as the mutant strain shows attenuated virulence using the Caenorhabditis elegans nematode model. Finally, by sequencing fragments in atlL repeated domains, a polymorphism was identified; atlLR2 atlLR3 were then included into a Multi-Locus-Sequence Typing Virulence scheme developed to study short term epidemiology and further characterize lineage of this rare but highly pathogen, S. Lugdunensis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 347 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 14/ROUE/S053
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.