Représentation de l'innocence dans les romans de Robert Drewe et Tim Winton

par Hervé Cantero

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Anne-Laure Tissut.

Soutenue en 2014

à Rouen .


  • Résumé

    La présente étude a pour but de montrer en quoi la notion d’innocence, dynamique et indissociable de ses contraires, joue un rôle central dans la démarche littéraire de deux romanciers australiens contemporains, Robert Drewe et Tim Winton, dont les romans ont l’Australie-Occidentale comme principal arrière-plan géographique, historique et culturel. À travers ces deux exemples, seront plus globalement envisagées les mutations de la notion judéo-chrétienne d’innocence originelle, et de ses corollaires de chute / responsabilité / maturité / corruption / culpabilité / salut / rédemption / grâce, importées d’Europe dans ces terres australes, puis progressivement adaptées à l’altérité environnementale et humaine de territoires se trouvant ainsi spirituellement réinvestis au détriment de la cosmogonie indigène préexistante. On verra comment les deux auteurs témoignent de cette appropriation, tant symbolique que matérielle de la réalité, au moyen de symboles classiques progressivement acclimatés aux caractères de l’expérience coloniale et postcoloniale de cet environnement antipodal : perfection édénique suivie du péché originel et de la déchéance expiatoire, reformulation de ce rêve des origines en âge d’or bucolique et géorgique dans l’histoire culturelle de l’Antiquité et de la Renaissance, sortie volontaire d’une condition passive par le biais d’une révolte prométhéenne, premiers âges reconceptualisés par Hobbes et Rousseau. L’étude des romans de Drewe et Winton permet de définir la singularité de parcours individuels et collectifs, de l’innocence perdue à la possibilité d’un retour en grâce psychologique et spirituel.

  • Titre traduit

    Representations of innocence in the novels of Robert Drewe and Tim Winton


  • Résumé

    The present study aims to demonstrate how the notion of innocence, which is articulated in a fundamentally dynamic way and inseparably linked with its opposites, plays a crucial role in the literary works of two contemporary Australian novelists, Robert Drewe and Tim Winton, who have mostly used Western Australia as the geographic, historical and cultural backdrop for their novels. These two examples will allow more generally to study the mutations of the Judeo-Christian notion of original innocence and the correlated notions –of Fall / responsibility / maturity / corruption / guilt / salvation / redemption / grace– which were imported from Europe in these Southern lands and gradually adapted to the environmental and human otherness of these territories, thus spiritually reinvested at the expense of the existing indigenous cosmogony. The study shall show how both authors depict this symbolic as well as concrete appropriation of the local reality through classical symbols gradually acclimated to the character of the colonial and postcolonial experience of this antipodal environment: Edenic perfection followed by the original sin and a limbo of atonement, reformulation of the dream of the origins as a bucolic and Georgic golden age in the cultural history of the Antiquity and the Renaissance, voluntary escape from a passive condition through a Promethean revolt, the first ages of mankind reconceptualized by Hobbes and Rousseau). The analysis of Drewe’s and Winton’s novels will underline the uniqueness of individual and collective journeys, from lost innocence to the possibility of a psychological and spiritual return to grace.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (447 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 399-443. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XB5930
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.