Les proches des patients en éveil de coma : approche clinique

par Arnaud Mimouni

Thèse de doctorat en Psychopathologie clinique

Sous la direction de Régine Scelles.

Soutenue en 2014

à Rouen .


  • Résumé

    Introduction : Dans le cadre de la prise en charge d'un patient cérébro-lésé, l'accompagnement de sa famille est complexe. Problématique : L'objectif de cette thèse en psychologie est de mieux comprendre ce que vivent les proches d'un patient hospitalisé dans une unité d'éveil de coma. Principales théories : Cette thèse s'appuie sur des approches neuropsychologique (Mazaux ; Truelle), psychanalytique (Oppenheim-Glukman ; Grosclaude) et systémique (Destaillats ; Mazaux) de la compréhension de l'éveil du coma. Considérant le patient dans sa souffrance neurologique et psychique, elle s'inspire également des situations de précarité subjective (Mellier), elle s'intéresse notamment aux conséquences sur les relations intersubjectives entre le patient et ses proches. Méthodologie : Partant d'une pratique de psychologue nous utilisons, dans une approche clinique, les résultats obtenus à partir de 4 cas de familles de patients, de 42 questionnaires remplis par les proches (parents, frères et sœurs, conjoints) et de 3 entretiens de recherche avec un parent. Résultats : Nous avons pu repérer la complexité agissant sur chacune des subjectivités et sur les relations intersubjectives entre les proches, le patient et les soignants . Discussion : Cette clinique des proches des patients présente des spécificité à des niveaux subjectifs et intersubjectifs, chez des sujets en souffrance dans capacité d'exprimer de demande d'aide. Perspectives : A partir de ces résultats, il apparaît nécessaire de prendre en compte le vécu des proches afin de proposer une aide qui tienne compte des spécificité des vécus chacun durant l'hospitalisation du patient. Il convient, à partir de ces résultats, d'en tirer des pistes pour que l'univers soignant favorise l'expression subjective des proches tout en les amenant à laisser le patient redevenir sujet au cours du processus d'éveil.


  • Résumé

    Introduction : Caring about the family is complicated within the clinical practice of head injured patients. Context : This thesis deals with the close family members and close relations of patients who are hospitalized in coma arousal units. It consists in understanding what they live and therefore, imagine what may help them to accept this experience. Main theories : This thesis in psychology is based on neuropsychological works (Mazaux ; Truelle) psychoanalytic works (Oppenheim-Gluckman ; Grosclaude) and systemic works (Destaillats ; Mazaux), taking the patient into account in his whole psychological and neurological suffering. It deals with the works based on the subjective instability of patients and the consequences of these intersubjective relationships with the relatives. Methodology : This is a clinical approach, based on the daily practice of a psychologist who works in a coma arousal unit, 4 families who are considered in this clinical approach context, 42 questionnaries filled in by the close family members (parents, brothers and sisters, husband and wife) and 3 half directive interviews with a relative. Results : We can identify the complexity acting on each subjectivities and intersubjective relations between family members, the patient and medical staff. Discussion : This clinical approach based on patient's relatives has specificities with subjective and intersubjective levels. Prospects : Thanks to those results, we consider the necessity to take the personal history of everyone into account, in order to give them a support, considering the specific experiences of the relatives, all along the hospitalisation of the patient. It can be noted, thanks to those results, that the medical staff should make them aware of the fact that the patient has to become somebody again during the arousal process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (277 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 213-239

Où se trouve cette thèse ?