Place et fonction des SHS dans les Écoles d’ingénieurs en France : état des lieux, enjeux et perspectives épistémiques

par Catherine Roby

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Brigitte Albero et de Denis Lemaître.

Soutenue le 01-12-2014

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) et de Centre de Recherche sur l'Education, les apprentissages et la didactique (laboratoire) .

Le président du jury était Baudouin Jurdant.

Le jury était composé de Dominique Vinck.

Les rapporteurs étaient André Grelon, Michel Sonntag.


  • Résumé

    La disparité est forte entre les secteurs d’activité des ingénieurs autant qu’entre leurs formations, ces dernières étant caractérisées par un ancrage sociohistorique ayant minoré dans les curricula certains savoirs développés par les SHS. Or, les enjeux de l’intégration des SHS dans la formation des ingénieurs sont avérés. C’est pourquoi, la recherche présentée vise à identifier les disciplines de SHS introduites dans ces formations et les buts qu’elles poursuivent. Il s’agit de comprendre en quoi et comment les SHS participent d’une réflexivité sur les enjeux démocratiques des conditions d’exercice des fonctions d’ingénierie ou au contraire de la légitimation d’une pensée technocratique. Dans une première étape, l’enquête a porté sur la manière dont les sites internet des Écoles présentent les enseignements de SHS, les départements les regroupant et les recherches associées, ainsi que sur les textes de présentation des formations. Les résultats permettent de rendre compte d’une interdépendance entre ces affichages de SHS et des orientations culturelles technoscientifiques des Écoles, déterminées en partie par leur tutelle, date de création, domaine de spécialité et niveau de recrutement. Cette analyse permet également de montrer en quoi ces orientations sont en lien avec le processus ’institutionnalisation des SHS en France. En synthèse, une catégorisation des Écoles est proposée ; elle met en valeur le fait que si la référence à l’entreprise est permanente, les SHS quant à elles ne sont mobilisées que dans deux catégories sur six et ne sont articulées aux sciences et techniques de spécialité des ingénieurs (STSI) que dans une seule catégorie. Des études de cas contrastées illustrent et approfondissent ces premiers résultats à partir de données empiriques. Si la coexistence des SHS et des STSI semble difficile, elle est néanmoins possible en des termes qui répondent aux enjeux contemporains des métiers de l’ingénierie, comme le montre l’analyse d’une École dont les pionniers, portés par une ambition philosophique et politique, par des valeurs personnelles et des convictions partagées ont été soutenus par les politiques nationales de recherche en SHS.

  • Titre traduit

    Place and function of HSS in Engineering schools in France : current situation, stakes and epistemical perspectives


  • Résumé

    The disparity between activity sectors for engineers is as great as that between their vocational training programs. But the latter are characterized by their sociohistorical basis that typically minimizes some consideration of khowledge acquired by HSS from their curriculum. Whereas the importance of the integration HSS in engineering education has been confirmed. That is why this present research aims at identifying the disciplines of HSS introduced into these trainings and the purposes which they pursue. It is a question of understanding in what and how the HSS participate in a reflexivity on the democratic stakes in the conditions of exercise of engineering practice or unlike the legitimization of a technocratic direction. The investigation first examined the display on the websites of the schools of HSS disciplines, their departments listed that include this subject in their teaching and research programs, and the texts describing their content. This investigation reveal an interdependence between these displays of HSS and cultural technoscientifics orientations of the engineering schools, partially determined by their supervision, date of creation, domain of speciality and level of recruitment. It shows howtheses orientations are linked with the institutionalization of the HSS in France. A categorization of schools was also elaborated, on the basis of the place and of the function which is occupied by the SHS in their curriculum. The dominant reference to the company in the program contrasts with HSS which are explicitly mobilized only in two categories of six, and are connected to the sciences and the techniques of engineering speciality only in one category. Studies of contrasted cases illustrate and go deeper into these first results. How difficult seams this coexistence, it is possible as shown by the analysis of a school among which the pioneering fouders boosted by their philosophic and political ambition, their personal values and shared convictions were also supprted by the national policies of research in HSS.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Place et fonction des SHS dans les Écoles d'ingénieurs en France : état des lieux, enjeux et perspectives épistémiques


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Place et fonction des SHS dans les Écoles d'ingénieurs en France : état des lieux, enjeux et perspectives épistémiques
  • Détails : 1 vol. '840 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 721-757. Annexes. Index des noms d'auteurs cités. Table des illustrations. Liste des acronymes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.