La mort dans l'oeuvre de Yann-Ber Kalloc'h et Loeiz Herrieu : analyse de l´idée de la mort dans les poèmes de Yann-Ber Kalloc´h écrits pendant la Première Guerre mondiale et dans le récit de guerre Kammdro an Ankoù, Le Tournant de la mort, de Loeiz Herrieu

par Antony Heulin

Thèse de doctorat en Études régionales (celtiques, corses, ...)

Sous la direction de Gwendal Denis.

Soutenue le 21-11-2014

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) et de Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .

Le président du jury était Hervé Bihan.

Le jury était composé de Antonio Figueroa Lorenzana.

Les rapporteurs étaient Martine Berthelot, Jon Casenave.


  • Résumé

    Cette thèse présente l’idée de la mort dans le récit Kammdro an Ankou - Le tournant de la mort de l’écrivain breton Loeiz Herrieu, rédigé entre août 1914 et février 1919, et les poèmes du poète breton Yann-Ber Kalloc’h issus de son recueil Ar en Deulin – A genoux, écrits en langue bretonne au début de la Première Guerre mondiale. Elle se situe dans le champ des études de civilisation. Après avoir défini et présenté l’idée de la mort et de la guerre à partir de différentes sources et références principalement littéraires, historiques et philosophiques, qui permettent de comprendre l’état d’esprit des deux hommes et de leur époque, cette thèse étudie la manière dont Loeiz Herrieu et Yann-Ber Kalloc’h ont exprimé leur idée de la mort dans leurs œuvres. Notre observation met en lumière la nature des représentations collectives qui les ont influencées, en particulier celles provenant de l’imaginaire catholique ou nationaliste, breton et français, la façon dont le contexte inédit de la Grande guerre oblige ces deux hommes à créer de nouvelles représentations au moyen d’une création littéraire qui leur permet de conserver une part de liberté individuelle et d’expression singulière, en ce moment de transition entre la société traditionnelle et la société moderne. Transition qui annonce une véritable rupture par la progression de l’individualisme parmi les hommes des sociétés européennes. Dans ce contexte, le regard porté sur les œuvres de Loeiz Herrieu et Yann-Ber Kalloc’h permet d’améliorer notre compréhension de l’esprit des Bretons du début du vingtième siècle, et des raisons qui firent accepter aux hommes bretons de partir se sacrifier au nom de la France

  • Titre traduit

    Death in Yann-Ber Kalloc'h's and Loeiz Herrieu's works : a study of the Conception of Death in the poems Yann-Ber Kalloc'h wrote during World War I and in Loeiz Herrieu's War story Kammdro an Ankoù, At the Turn of Death


  • Résumé

    The present thesis focuses on the conception of death in Breton writer Loeiz Herrieu’s story Kammdro an Ankou U – At the turn of Death, drawned from August 1914 to February 1919, as well as in Breton poet Yann-Ber Kalloc'h’s poems from his anthology Ar in Deulin – On my knees, written in Breton at the beginning of World War I. It fits within the scope of civilisation studies. First and foremost, the concepts of death and war are defined and illustrated through various sources and references, which give the reader insight into both men’s and their contemporaries’ mindsets. Besides, this thesis examines how Loeiz Herrieu and Yann-Ber Kalloc’h expressed their respective conception of death in their respective works. The critical comparison thus brings to light not only the very nature of the collective representations which influenced these works – especially those originating from the Catholic or nationalist, both Breton and French, imagination – but also to what extend the unprecedented conditions induced by the Great War forced these two men to invent new representations through their creation. Consequently, they gained a certain amount of individual freedom and a voice of their own, in this crucial moment of transition between tradition and modernity in society. Such a transition introduces the complete break of the development of individualism in European societies. In this perspective, the perception of Loeiz Herrieu and Yann-Ber Kalloc’h’s works improves the current understanding of the Breton folk’s state of mind at the beginning of the 20th century and of the reasons why Breton men accepted to go and sacrifice their lives on the battlefield in the name of France


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

La mort dans l'oeuvre de Yann-Ber Kalloc'h et Loeiz Herrieu : analyse de l´idée de la mort dans les poèmes de Yann-Ber Kalloc´h écrits pendant la Première Guerre mondiale et dans le récit de guerre Kammdro an Ankoù, Le Tournant de la mort, de Loeiz Herrieu


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : La mort dans l'oeuvre de Yann-Ber Kalloc'h et Loeiz Herrieu : analyse de l´idée de la mort dans les poèmes de Yann-Ber Kalloc´h écrits pendant la Première Guerre mondiale et dans le récit de guerre Kammdro an Ankoù, Le Tournant de la mort, de Loeiz Herrieu
  • Détails : 3 vol. (834 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 562-589. 567 réf. bibliogr. Annexes (vol. 3)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.