Cliniques de l'Un, transmission et invention face à l’exil de la langue

par Emmanuel Martin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Laurent Ottavi.

Soutenue le 05-07-2014

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Sidi Askofaré.

Le jury était composé de David Bernard, Olivier Douville.

Les rapporteurs étaient Sidi Askofaré, Gérard Bensussan.


  • Résumé

    L’éthique de Lacan et Levinas répond au dire d’ex-sistence, demande de soin à la fois diachronique et mé-ontologique où l’Autre prime sur l’Etre. Levinas convoque le secret, rupture de la durée historique, dont la racine est la différence : à la fois temporisation, temps différé, ajournement, et Altérité (dissemblance polémique et allergique, différance derridienne), temporalité de la trace (ichnologie). Lacan traite parallèlement de discontinuité signifiante (S1//S2) et de coupure subjective.La vérité synchronique n’est que semblant, seuls mi-dire (Lacan) et vérité monosyllabique (Levinas) n’ont droit de cité. A cet exil de la langue, la temporalité de l’écho (Un lévinassienne, Nom-du-Père lacanien), ou hénologie, est une première modalité de traitement de cette articulation hétérogène, à la fois dans le champ de la construction subjective (clinique de l’Un ichnologique), et dans le champ interprétatif (premier tour de L’étourdit). Nonobstant, l’oeuvre lévinassienne, tout comme la pratique auprès de sujet en souffrance, manifestent un reste embarrassant à cette opération qui repose surl’enjeu de la transmission. A l’Un d’exception qui ex-siste à l’Autre et en assure un fondement par l’évidement de la totalité, Lacan développe l’Un du sinthome qui dépasse toute dimension de filiation, invention. Cet Un sans Autre repose sur le paradigme de l’invention, sort du paradigme du signifiant et d’une temporalité de l’écho, mène à une autre modalité de nouage subjectif et d’interprétation


  • Résumé

    Lacan and Levinas' ethics answers the ex-sistence’s saying, both diachronic and me-ontological care demand where the Other takes precedence over the Being. Levinas asks the secret, the break of historic duration, whose root is the difference: at the same time temporizing, batch mode, postponement, and Otherness (polemical and allergic disparity, Derrida’s differance), temporality of traces (ichnology). Lacan deals simultaneously with significant discontinuity (S1//S2) and subjective cut. Synchronic truth is only appearance, only half-saying (Lacan) and monosyllabic truth (Levinas) can be established. To this exile of language, the temporality of echo (levinassian One, lacanian Father’s Name), or henology, is a first approach to treat this heterogeneous articulation, both in the field of the subjective construction (clinic of the ichnological One), and in the field of interpretation (first round of L’étourdit). However, the levinassian work, as the practice with the speaker who suffers from, shows an embarrassing remainder of this operation based on the issue of transmission. From One’s exception which ex-sist to the Other and assures him a foundation by the scraping out oftotality, Lacan develops sinthome’s One which exceeds any dimension of filiation, invention. This Otherless One is based on the paradigm of invention, gets out of the significant’s paradigm and the temporality of echo, leads to another subjective modality of knotting and interpretation


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Cliniques de l'Un, transmission et invention face à l'exil de la langue


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Cliniques de l'Un, transmission et invention face à l'exil de la langue
  • Détails : 1 vol. (467 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 461-467. Index des concepts et mots clés
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.