Etudes de l'avance en âge (deux décennies) et de l'entrainement anaérobie(sprint et musculation) sur les réponses métaboliques et hormonales à l'exercice supramaximal

par Maha Sellami

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Hassane Zouhal et de Abderraouf Ben Abderrahman.

Soutenue le 15-01-2014

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Vie-Agro-Santé (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) .

Le président du jury était Mohamed Amri.

Le jury était composé de Sophie Lemoine.

Les rapporteurs étaient Serge Berthoin, Sébastien Ratel.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail de thèse est d’étudier les effets de l’avance en âge (seulement deux décennies, 20-40 ans) et d’un programme d’entraînement combiné (Sprint et Musculation) sur les performances et les réponses métaboliques et hormonales à l’exercice supramaximal (Wingate-test). Quatre groupes de sujets ont participé à ce travail. Ils ont été répartis selon l’âge en 2 groupes expérimentaux (âgés de 20 et 40 ans) et en groupes contrôles (âgés de 20 et 40 ans). Les résultats montrent que l’entraînement anaérobie de type sprint et musculation s’accompagne d’une augmentation significative du volume plasmatique chez le sujet entrainé (jeune et âgé). Ces changements du volume plasmatique ont été accompagnés par une augmentation des performances physiques et de la lactatémie pic mesurée à la fin de l’exercice Wingate chez les groupes entrainés. Des adaptations endocriniennes sont probablement à l’origine de ces modifications liées à l’entrainement intense. En effet, après entrainement, nous avons observé une augmentation significative des catécholamines (au repos et à l’exercice) chez les sujets âgés entrainés par rapport aux plus jeunes entrainés. La différence liée à l’âge entre jeune et âgée disparait après entrainement seulement entre les groupes entrainés. Le même constat a été observé concernant les concentrations plasmatiques de glucose et d’insuline chez les groupes entrainés après entrainement. Ces changements du métabolisme de glucose sont accompagnés d’une augmentation de la production du cortisol, de la testostérone et de son hormone porteuse chez le groupe âgé entrainé en particulier. La sécrétion de l’hormone de croissance (GH) a augmenté également en dépit de la différence d’âge après entrainement accompagnée de l'augmentation des taux d'IGF1 et d’IGFB3 chez le groupe âgé entrainé en particulier. En conclusion de ce travail de thèse, il semble qu’un entraînement adéquat de sprint et de musculation serait un bon moyen pour réduire et atténuer les effets délétères de l’avance en âge sur la performance anaérobie, les réponses métaboliques et les sécrétions hormonales.

  • Titre traduit

    Effect of advanced age (two decades) and training (sprint and strength) on metabolic and hormonal responses to supramaximal exercise


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the effects of advancing age (only two decades, 20-40 years) and a combined training program (Sprint and Strength) on performance, metabolic and hormonal responses to supramaximal exercise (Wingate-test). Four groups participated in this research. They were divided according to age in to two experimental groups (20 and 40 years of age) and two control groups (20 to 40 years of age). The results show that anaerobic sprint and strength training was accompanied by a significant increase in plasma volume in trained groups (young and elderly). These changes in plasma volume were accompanied by an increase in physical performance and peak lactate measured at the end of the Wingate-test in trained subjects (young and elderly). Endocrine adaptations are probably the origin of these changes related to the intense training. In fact, after training, we observed a significant increase in catecholamines responses at rest and to exercise in trained elderly subjects compared to younger ones. The age-related difference between younger and older disappears after training only between trained groups. The same result was observed in plasma glucose and insulin concentrations in trained groups after training. These changes in glucose metabolism are associated with an increase of cortisol production, testosterone and its precursor steroids only in trained elderly subjects. The secretion of growth hormone (GH) has also increased despite the age difference after training accompanied by an increase of IGF1 and IGFB3 levels only in the trained elderly subjects. In conclusion of this thesis, it seems that an appropriate sprint and strength training would be a good way to attenuate the deleterious effects of advancing age on anaerobic performance, metabolic responses and hormonal secretions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Etudes de l'avance en âge (deux décennies) et de l'entrainement anaérobie(sprint et musculation) sur les réponses métaboliques et hormonales à l'exercice supramaximal


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Etudes de l'avance en âge (deux décennies) et de l'entrainement anaérobie(sprint et musculation) sur les réponses métaboliques et hormonales à l'exercice supramaximal
  • Détails : 1 vol. (181-[p.m.]
  • Annexes : Bibliogr. f. 131-181. 396 réf. bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.