Réseaux sociaux implicites et explicites, exploiter leur puissance grâce à la décentralisation

par Arnaud Jégou

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Anne-Marie Kermarrec.


  • Résumé

    La personnalisation de contenu est devenu une fonctionnalité cruciale sur Internet, car elle aide les utilisateurs à filtrer le contenu qu'ils ne trouvent pas intéressant. Ces systèmes collectent une grande quantité de données pour fournir un service efficace. Cela implique que les utilisateurs perdent le contrôle sur leurs données, ce qui pose un problème de respect de la vie privée. Les systèmes pair-à-pair (P2P) offrent une intéressante alternative aux services centralisés. Dans ces systèmes, chaque utilisateur est responsable de ses données et contrôle lesquelles sont utilisées par le système. Néanmoins, ces systèmes ne règlent que partiellement le problème de respect de la vie privée car, en général, tous les utilisateurs du système peuvent accéder aux données des autres utilisateur. De plus il est difficile de s'assurer de l'identité des utilisateurs, et donc de leur faire confiance. C'est un problème dans un contexte comme une place de marché en ligne, comme par exemple eBay. Dans un contexte P2P, il est difficile de s'assurer qu'un utilisateur est bien qui il dit être, et qu'il remplira sa part du marché. Malgré ces défauts nous pensons que le P2P est le meilleur moyen de résoudre le problème de vie privée. Il faut néanmoins améliorer les systèmes P2P afin de mieux protéger les données utilisateur et augmenter la confiance entre les utilisateurs. Dans cette thèse nous présentons quatre contributions allant dans ce sens. La première, TAPS, fournit aux utilisateurs une estimation de la fiabilité des autres utilisateurs en fonction d'informations extraites d'un réseau social, ainsi que chemin reliant les deux utilisateurs sur le réseau. Par exemple, TAPS informera un utilisateur, Bob, qu'un autre utilisateur, Carole, est la sœur d'un collègue de sa femme Alice. Ainsi, Bob connaît l'identité de Carole et sait si il peut lui faire confiance. La seconde, PTAPS, est une alternative à TAPS préservant la vie privée des utilisateurs. Dans TAPS, les utilisateurs fournissent au système la liste de leurs amis. Dans PTAPS ces informations sont masqué et ne sont accessibles qu'aux amis de l'utilisateur. La troisième, FreeRec, est un système de personnalisation assurant l'anonymat des utilisateurs. Les problèmes de vie privée touchant les réseaux P2P sont dû en grande partie au fait qu'il est possible d'associer les actions d'un utilisateur à son identité . Une solution est de masquer l'identité de l'utilisateur aux autres utilisateurs. FreeRec fournit des recommandations tout en assurant l'anonymat des utilisateurs grâce à du routage en ognon. La dernière, DPPC, est un algorithme masquant les données des utilisateurs dans un système de recommandation. Les données des utilisateurs peuvent contenir des informations précises sur l'utilisateur. Il a été démontré que ces données sont parfois suffisantes pour découvrir l'identité de l'utilisateur. DPPC masques ces données tout en permettant à l'utilisateur de bénéficier du système de recommandation.

  • Titre traduit

    Harnessing the power of implicit and explicit social networks through decentralization


  • Résumé

    Content personalization became an important functionality on the Internet, as it helps users to filter out uninteresting content. These systems collect a lot of data to provide accurate recommendations. This implies that the users loose control over their data, which causes a problem of privacy. Peer-to-peer (P2P) systems offer an interesting alternative to centralized services. In these systems, each user is responsible for her own data and control which ones are used by the system. Nevertheless, these systems solve only partially the privacy issue as, in general, all users of the system can access the data of the other users. In addition, it is difficult to know the true identity of users, and thus it is difficult to trust them. Thus is a problem in a context such as an online marketplace, such as eBay. In a P2P context, it is difficult to ensure that a user is really who she says she is, and that she will do her part of the job. Despites these weaknesses, we believe that P2P is the best way to solve the privacy issue. It is however necessary to improve P2P systems in order to better protect the users data and increase the trust between users. In this thesis we present four contributions going in that direction. The first one, TAPS, provides users with an estimation of the trustworthiness of other users based on information extracted from a social network, as well as a path linking the two users in this network. For example, TAPS will inform a user, Bob, that another user, Carol, is the sister of a colleague of his wife, Alice. Thus, Bob knows the identity of Carole and knows if he can trust her. The second one, PTAPS, is an alternative version of TAPS preserving the users' privacy. In TAPS, users provide the system with their list of friends. In PTAPS this information is hidden and only accessible by the user's friends. The third one, FreeRec, is a personalization system ensuring the users' anonymity. Privacy issues in P2P systems are mainly caused by the fact that it is possible to associate the action of a user with her identity. A solution is to hide the user's identity to the other users. FreeRec provides recommendations while ensuring users's anonymity thanks to onion routing. The last contribution, DPPC, is an algorithm hiding users' data in a recommendation system. Users data can contain precise information about the user. It has been showed that these data are sometimes enough to discover the user's true identity. DPPC hides these data while allowing the user to receive recommendations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.