Energie, croissance et environnement dans les pays de l'UEMOA.

par Siriki Nahoua Coulibaly

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Isabelle Cadoret.

Soutenue le 16-12-2014

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme, des organisations et de la société (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) et de Centre de Recherche en Economie et Management (laboratoire) .

Le jury était composé de Christophe Tavéra.

Les rapporteurs étaient Frédéric Lantz, Jean-Philippe Boussemart.


  • Résumé

    Les pays membres de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) ont décidé, en 1994, de coordonner leurs actions dans les secteurs de l’environnement et de l’énergie. En s’inspirant de la théorie des Zones Monétaires Optimales (ZMO), qui fonde la formation d’une union monétaire, la thèse examine l’homogénéité des pays en terme de croissance et environnement afin d’établir si les pays de l’union doivent adopter des politiques communes. La première partie étudie la relation croissance – environnement dans des cadres statique et dynamique. Ensuite la seconde partie analyse le lien de causalité entre les variables PIB – énergie - CO2 pour chaque pays, d’une part et la symétrie des chocs entre pays d’autre part. Les résultats montrent que la relation croissance-environnement est plutôt positive et que les chocs sont asymétriques. En définitive, la thèse conclut à une forte hétérogénéité des pays de la zone et qu’il est donc plus approprié pour le moment de mettre en place une stratégie en termes d’objectifs pour la croissance et la limitation de la pollution.

  • Titre traduit

    Energy, environment and growth in the WAEMU


  • Résumé

    The member countries of the WAEMU (West African Economic and Monetary Union) decided in 1994 to coordinate their actions in the areas of environment and energy. Inspired by the theory of Optimal Monetary Area (OMA), which contemplates the formation of a monetary union, the thesis examines the homogeneity of the countries in terms of growth and environment in order to establish whether the WAEMU countries must adopt common policies. The first part examines the relationship between growth and environment in static and dynamic frameworks. Then the second part analyzes the causal relationship between the variables GDP - energy - CO2 for each country on the one hand and the symmetry of shocks between countries on the other. The results show that the growth - environment relationship is quite positive and that the shocks are asymmetric. Ultimately, the thesis concludes with a strong heterogeneity of the countries of the area and it is therefore more appropriate at this time to develop a strategy in terms of objectives for growth and limiting pollution.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.