Improvisation vs (meta)règles : effets sur la fiabilité d'une organisation hautement fiable : le cas d'une équipe passerelle dans la Marine nationale

par Sophie Gaultier Le Bris (Gaultier)

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Dominique Philippe Martin et de Alain Bloch.


  • Résumé

    Quels sont les modes de réponses les plus adaptés au traitement de l’inattendu et sous contrainte de temps pour maintenir ou renforcer la fiabilité organisationnelle ? Les travaux du courant HRO (High Reliability Organization) et du courant actionniste convergent sur le fait que l’individu constitue une source de fiabilité. Ils divergent néanmoins sur l’importance donnée au respect des règles face aux évènements imprévus. Afin d’analyser les comportements d’adaptation d’individus au sein d’un groupe restreint face à des situations à risques et inattendues sous contrainte de temps, l’attention est portée sur l’étude de situations nautiques vécues par des bâtiments de surface de la Marine nationale. Une première approche qualitative menée auprès d’experts du terrain étudié complétée par une approche quantitative réalisée à partir de 237 situations nautiques font ressortir les configurations à risques à l’origine d’accidents nautiques. Ces informations nous permettent de soumettre des équipes de quart passerelle à des situations à risques, dans le cadre d’une expérimentation, au moyen du simulateur de navigation de l’Ecole navale, école de formation des officiers de la Marine nationale. Les comportements de 96 équipes de quart passerelle, en formation initiale, sur le simulateur de navigation permettent de tester, selon les différentes situations, les réponses associées : improvisation de procédure, recours aux règles avec ou non l’usage de méta règles. Les résultats de l’expérimentation soulignent l’intérêt des méta règles dans le traitement des situations à haut niveau de complexité et nécessitant d’agir rapidement mais aussi les risques d’une improvisation non cadrée.

  • Titre traduit

    Improvisation vs (meta)rules : effects on the reliability of a High Reliable Organization : the case of a bridegteam in the French Navy.


  • Résumé

    What are the best types of answers given by a 4-member team of the French Navy without expertise in unexpected situations under time pressure in order to maintain or to increase organizational reliability ? HRO researchers agree with Interactionists on the fact that human beings can be considered as a reliability factor. Nevertheless, they disagree on one point: the need to respect the rules or not in unexpected events. A first qualitative study completed by a quantitative one (based on 237 nautical situations), emphasize different types of risk situations, responsible for accidents. Thanks to this data, an experiment based on the behavioral observations of 96 bridge-teams is set up on the simulator of the French Naval Academy, which trains all future officers of the French Navy. The aim of this work is to test different proposals of variables using either improvisation or rules, with or without meta rules. Results show that firstly, thanks to meta rules, the level of reliability is higher in high level complex situations under time pressure and secondly, results underline the risk of an improvised action without guidelines


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?