Facteurs associés au mauvais contrôle glycémique dans une population de diabétiques de type 2 de l’Afrique Sub-saharienne

par Alioune Camara

Thèse de doctorat en Biologie et Science de la Santé

Sous la direction de Fabrice Bonnet.

Soutenue le 25-06-2014

à Rennes 1 , dans le cadre de École doctorale Vie-Agro-Santé (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) et de Centre d'investigation clinique -- Rennes (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Malgré plusieurs études montrant les avantages du bon contrôle glycémique, celui-ci reste insuffisant pour un nombre important d’adultes atteints de diabète type 2. Plusieurs facteurs de risque sont associés au mauvais contrôle glycémique. L'insuffisance de prise en compte par les patients des conséquences immédiates et à long terme du mauvais contrôle glycémique peut aussi jouer un rôle. Les objectifs de cette thèse étaient : de déterminer la fréquence du mauvais contrôle glycémique, défini par un taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) ≥ 7,0% chez des sujets diabétiques de type 2 en Afrique sub-saharienne ; de déterminer les associations entre le mauvais contrôle glycémique et les facteurs de risque potentiels chez les diabétiques de type 2 en Afrique sub-saharienne ; de déterminer la fréquence des symptômes d'anxiété et de dépression et les facteurs de risque associés à ces états chez les diabétiques de type 2 en Afrique sub-saharienne. Les données transversales à l’inclusion de l'étude "Amélioration de l’accès à l'HbA1c en Afrique sub-saharienne" conduite au Cameroun et en Guinée ont été utilisées. Les valeurs d'HbA1c ont permis de dichotomiser la population des diabétiques en deux groupes: ceux avec un bon (HbA1c < 7,0%) ou ceux avec un mauvais (HbA1c ≥ 7,0%) contrôle glycémique. Des modèles de régression logistique binaire ont été utilisés pour évaluer les relations entre les facteurs de risque potentiels et le contrôle glycémique. Les analyses ont été conduites en utilisant le logiciel SAS. Des modèles multi variés ajustés sur les variables sociodémographiques, cliniques et les variables psychosociales ont été produits. Les résultats ont révélé que le pourcentage de diabétiques de type 2 avec un mauvais contrôle glycémique est élevé au Cameroun (68% de sujets avec une HbA1c ≥ 7,0%) et en Guinée (84% de sujets). Les principaux facteurs prédictifs du mauvais contrôle glycémique mis en évidence étaient : l'inclusion en Guinée, l’âge inférieur à 65 ans, la durée du diabète connue supérieure à 2 ans, un traitement par anti diabétique oral associé ou non à l’insuline et l'absence de mesures précédentes de l'HbA1c. Les symptômes d'anxiété et de dépression chez les diabétiques de type 2 étaient fréquents en Guinée (respectivement 34,4% et 58,7% des sujets). Un niveau élevé d'HbA1c (supérieur à 9%), la résidence en zone urbaine et le niveau de statut socio-économique étaient significativement associés à un risque plus élevé d'anxiété ou de dépression.

  • Titre traduit

    Factors associated with poor glycemic control in a population of type 2 diabetes in Sub-Saharan


  • Résumé

    Despite several studies showing the benefits of good glycemic control , it is insufficient for a significant number of adults with type 2 diabetes. Several risk factors are associated with poor glycemic control . Inadequate consideration by patients immediate and long-term poor glycemic control may also play a role. The objectives of this thesis were : determine the frequency of poor glycemic control , defined as a glycated hemoglobin ( HbA1c) ≥ 7.0% in diabetic subjects with type 2 in sub- Saharan Africa ; determine the associations between poor glycemic control and potential risk factors in type 2 diabetes in sub- Saharan Africa ; determine the frequency of symptoms of anxiety and depression and risk factors associated with these conditions in type 2 diabetes in sub- Saharan Africa. Cross-sectional data for inclusion in the study "Improving access to HbA1c in sub- Saharan Africa " conduct in Cameroon and Guinea were used. HbA1c values ​​have allowed the diabetic population dichotomized into two groups: those with good (HbA1c <7.0 %) or those with bad (HbA1c ≥ 7.0%) glycemic control. Models of binary logistic regression were used to assess the relationship between potential risk factors and glycemic control . Analyses were conducted using SAS software . Adjusted for sociodemographic variables , clinical and psychosocial variables varied multi models were produced . The results showed that the percentage of type 2 diabetics with poor glycemic control is higher in Cameroon (68% of subjects with HbA1c ≥ 7.0 %) and Guinea (84% of subjects) . The main predictors of poor glycemic control were highlighted : the inclusion in Guinea, less than 65 years age, duration of more than 2 years known diabetes , treatment with oral anti diabetic with or without insulin and the absence of previous measurements of HbA1c . Symptoms of anxiety and depression in type 2 diabetes were common in Guinea ( respectively 34.4 % and 58.7 % of subjects) . A high HbA1c level ( above 9% ) , the urban residence and level of socio -economic status were significantly associated with a higher risk of anxiety or depression risk.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.