Interactions protozoaires – moule zébrée (Dreissena polymorpha) : implication en biosurveillance sanitaire et environnementale

par Mélissa Palos Ladeiro

Thèse de doctorat en Sciences - STS

Sous la direction de Alain Geffard.

Soutenue le 10-10-2014

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences, technologies, santé (Reims, Marne) , en partenariat avec (SEBIO) Unité de Recherche Interactions Animale-Environnement (IAE) (laboratoire) .

Le président du jury était Soizick Le Guyader.

Le jury était composé de Alain Geffard, Aurélien Dumetre, Aurélie Bigot clivot, Dominique Aubert.

Les rapporteurs étaient Bassem Allam.


  • Résumé

    L'évaluation de la contamination des cours d'eau par les agents parasites protozoaires est fondamentale puisqu'on estime qu'une personne sur deux dans le monde est ou a été infectée par une zoonose d'origine parasitaire. Les trois principaux parasites responsables d'épidémies hydriques sont Cryptosporidium parvum, Giardia duodenalis et Toxoplasma gondii. Actuellement, seule la matrice eau est utilisée pour analyser la présence de ces parasites dans l'environnement aquatique. Peu reproductible et chronophage, cette méthode ne permet pas de mettre en place une surveillance de routine. Le projet de thèse propose l'utilisation de la moule zébrée, Dreissena polymorpha, comme un nouvel outil complémentaire pour évaluer la qualité biologique des milieux d'eau douce. Au travers d'expérimentations combinant différentes approches in vivo, ex vivo et in situ, le potentiel de la dreissène à accumuler les parasites protozoaires ainsi que leurs cinétiques d'accumulation dans les tissus ont été déterminés. Utilisée comme espèce sentinelle des contaminations chimiques, l'effet d'un stress biologique dû aux protozoaires a été évalué au laboratoire sur les cellules clefs de l'immunité des bivalves, les hémocytes. Ainsi, le projet permet de placer l'organisme Dreissena polymorpha dans une double stratégie de biosurveillance : une biosurveillance sanitaire liée à l'utilisation de la dreissène en tant que vecteur de parasites considérés comme enjeux de santé publique et une biosurveillance environnementale liée à la compréhension des facteurs de confusion avec les réponses biologiques utilisées comme biomarqueurs.

  • Titre traduit

    Interaction protozoa - zebra mussel (Dreissena polymorpha) : interest for sanitary and environmental biomonitoring


  • Résumé

    Assessment of the water biological contamination by protozoa is crucial since one in two person of the world population is or has been infected by a parasitic zoonosis. The main protozoa responsible of waterborne outbreaks are Cryptosporidium parvum, Giardia duodenalis and Toxoplasma gondii. Currently, protozoa detection is only based on water analysis. Irrelevant and time consuming, water analysis do not permit accurate biomonitoring. These project aims to use the freshwater mussel, Dreissena polymorpha, as a new complementary tool for biological quality analysis of freshwater. Through in vivo, ex vivo and in situ experiments, we determine the utility of zebra mussel for protozoa accumulation and their accumulation pattern within mussel tissues. Already use as a sentinel specie for chemical contamination, biological stress caused by protozoa has been determined in laboratory experiments on key cells of bivalve immunity, the hemocytes. Hence, Dreissena polymorpha could be involved in a twofold biomonitoring tactics: sanitary biomonitoring related to the use of zebra mussel as vector to protozoa with public health issue and environmental biomonitoring on understanding of the confounding factors in biological responses used as biomarkers.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.