Le symbole comme fondement du langage et de la nature de l'âme

par Angélique Avril

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de René Daval.

Soutenue le 13-01-2014

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CIRLEP) Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues Et la Pensée (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Wawrzyniak.

Le jury était composé de René Daval.

Les rapporteurs étaient Véronique Liard, Christine Maillard.


  • Résumé

    Quand on veut prendre connaissance d'une information ou bien la transmettre, on utilise le langage. Ce langage constitue un apprentissage dès la naissance et obéit à des règles, une structure qu'il faut assimiler et respecter le plus rigoureusement possible pour s'assurer son efficacité. Il est dit intelligible parce qu'il est conçu par la pensé, mais est-il le seul langage existant ? La pensée est, par nature, consciente, condition nécessaire à l'élaboration d'un outil de communication comme le langage. D'où la question de savoir si toute pensée est consciente et s'il ne peut pas exister un langage dont la structure obéisse à d'autres lois que celles de la pensée rationnelle. Cela pousse sur le chemin de la psychanalyse et prioritairement sur l'étude des rêves dont la nature dévoile l'existence de l'inconscient psychique et de l'autonomie de son fonctionnement. Mais sa spécificité est qu'il est omniprésent dans la vie de l'individu, comme une trame de fond où se développe ensuite le comportement conscient, tributaire des perceptions sensibles donnant lieu à un investissement affectif inconscient. Les objets et représentations dans lesquels se fait cette projection sont des symboles. Il existerait alors une forme de langage dont le fondement est le symbole. Dès lors, il devient nécessaire de s'intéresser aux activités caractéristiques de la vie quotidienne consciente, comme le travail et la créativité. Leur étude révèle l'existence d'un mode de pensée fondamental dont on fait l'expérience dans l'enfance et se caractérise par la croyance et l'irrationalité : le mode de pensée primitif. Ainsi, il convient d'étudier les bases de la croyance du primitif car elles sont encore reconnaissables dans la société moderne comme dans les goûts individuels ou collectifs. Finalement, ce qui a été identifié comme un langage symbolique inconscient n'est pas seulement le moyen pour l'âme de se manifester, mais appartient à la nature même de celle-ci.

  • Titre traduit

    The symbol as the foundation of the language and the natture of the soul


  • Résumé

    When we want to get acquainted with an information or to transmit it, we use the language. This language represents an apprenticeship as soon as we bear and obeys some rules, a structure, which it is necessary to assimilate and respect as strictly as possible to guarantee its efficacy. It is called intelligible because devised by the thought, but is it the only existing language? The thought is, by virtue of its nature, conscious, a necessary condition in the elaboration of a communication tool such as the language. So, the question is to know if all the thoughts are conscious and if a language can exist, whose structure obeys other laws than the ones of the rational thought. It pushes towards the way of the psychoanalysis and, firstly to the study of dreams, whose nature reveals the existence of the psychic unconscious and of the autonomy of its functioning. But its specificity is that it is omnipresent in the individual's life, as a background where the conscious behaviour then develops, being dependent on sensitive perceptions that give rise to an unconscious emotional commitment. Objects and representations in which is made this projection are symbols. There would be then a shape of language the foundation of which is the symbol. Since then, it becomes necessary to be interested in the characteristic activities of the conscious everyday life, such as work and creativity. Studying them reveals the existence of a fundamental way of thinking we experience in the childhood and is distinguished by the belief and the irrationality: the primitive way of thinking. So, it is advisable to study the bases of the belief of the primitive because they are still recognizable, both in modern society and in individual or collective tastes. After all, what was identified as an unconscious symbolic language is not only the way, for the soul, to express itself, but belongs to the nature of this one.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.