Transferts culturels et vacillements identitaires dans la littérature et les arts de la postmodernité

par Chloé Gauzi

Thèse de doctorat en Littératures comparées

Sous la direction de Sébastien Hubier.

Soutenue le 07-06-2014

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (CRIMEL) Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (laboratoire) .

Le président du jury était Didier Souiller.

Le jury était composé de Sébastien Hubier, Vincent Jouve.

Les rapporteurs étaient Frédérique Toudoire-Surlapierre, Florence Fix.


  • Résumé

    Longtemps utilisé avec réticence, intensément débattu par les théoriciens, le terme « postmoderne » abonde aujourd'hui, depuis les discours spécialisés jusque dans les sphères de la vie quotidienne, témoignant de la nécessité de penser une notion nouvelle, plus adéquate aux transformations qui ont affecté le monde contemporain. Quelles que soient les différentes perspectives adoptées par les théoriciens pour définir la postmodernité et débrouiller les liens qu'elle entretient avec les notions de postmodernisme, modernité et modernisme, toutes observent le même constat que, depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les sociétés occidentales sont le théâtre de profondes mutations culturelles et d'une crise généralisée de l'identité qui elle-même s'accompagne d'une véritable crise épistémologique. Dans un contexte de redéfinition de la notion de culture, dont les Cultural Studies ont mis au jour la nécessité d'étudier toutes les manifestations, qu'elles soient issues de la high culture ou de la pop culture, voire de la mass culture, les fictions contemporaines (littéraires, cinématographiques et audiovisuelles) témoignent, en même temps qu'elles les analysent, des problématiques qui agitent nos sociétés occidentales postmodernes et hypermodernes. Dans cette optique, étudier les diverses manifestations culturelles permet de discerner les différents modèles culturels (« cultural patterns ») qui fondent les identités individuelles et collectives.

  • Titre traduit

    Cultural transfer and problematic identities in postmodern literature and arts


  • Résumé

    Long been used with reluctance, intensively discussed by theorists, the term “postmodern” is now pervasive, from specialized discourses to the very spheres of everyday life, testifying that it is necessary to think a new notion, more appropriate to the changes which have affected the contemporary world. Whatever are the different perspectives adopted by theorists to define postmodernity and to clarify its links to postmodernism, modernity and modernism, they all notice that, since the World War Two, western societies are the stage of deep cultural mutations and of a widespread identity crisis, which is itself accompanied by a genuine epistemological crisis. In a context of redefining the concept of culture, which Cultural Studies showed the necessity to study all the expressions, whether they are from high culture, pop culture, or even mass culture, contemporary fictions (literary, cinematographic, audiovisual) express, in the same time analyzing it, the issues of our western, postmodern and hypermodern, societies. According to that point, studying the various cultural manifestations helps discerning the cultural patterns that ground the individual and collective identities.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne (Bibliothèque électronique). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.