Rythmes de vies, rythmes de villes : études des articulations temporelles dans les agglomérations moyennes

par Chris Beyer

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Yves Jean et de Dominique Royoux.

Le président du jury était René-Paul Desse.

Le jury était composé de Yves Jean, Dominique Royoux, Sandra Mallet.

Les rapporteurs étaient René-Paul Desse, Martin Vanier, Luc Gwiazdzinski.


  • Résumé

    Avec la crise des temps caractérisée par le délitement des rythmes sociaux et le sentiment d'accélération, penser les temporalités est devenu un nouvel enjeu des politiques publiques. Cependant, un hiatus demeure entre les problématiques liées à l'hypertension des rythmes des territoires et les méthodes existantes pour les représenter. Les outils et cadres de pensées qui permettent de saisir et de qualifier des territoires polychrones et asynchrones afin de les aménager sont peu complémentaires au regard des multiples dimensions temporelles et de leurs implications en termes de pratiques spatiales. Par conséquent, les politiques des temps sont encore peu prises en compte dans les pratiques d'aménagement. Cette thèse ambitionne de contribuer à combler le décalage entre les besoins en termes de connaissance des rythmes de la ville et les limites de l'existant afin de favoriser l'intégration des différents temps sociaux dans les stratégies de développement territorial. Pour ce faire, nous explorons, d'une part, deux méthodes innovantes : la cartographie des attracteurs temporels et la photographie panoramique en série afin d'alimenter le chronoaménagement. Et d'autre part, nous questionnons les notions d'espace protéiforme et de saisonnalité afin de penser les rythmes dans des cadres durables, mais mouvants intégrants à la fois société et nature. La dialectique en théorie et pratique nous amène également à réfléchir sur le besoin de nouveaux cadres philosophiques et juridiques afin de bâtir une nouvelle architecture temporelle, une utopie pour construire le futur.

  • Titre traduit

    Rhythms of lives, Rhythms of cities : temporal joint studies in medium-sized towns


  • Résumé

    With the crisis of time, characterized by the crumbling of the social rhythms and the feeling of acceleration, thinking the temporalities through has become a new concern for the territorial public policies. However, a gap remains in the issues concerning the hypertension of the territorial rhythms and the existing methods to represent them. Tools and concepts witch qualify polychronous and asynchronous territories are not complementary in regard of the multiple time dimensions and their implications in terms of spatial practices. Therefore, the time policies are still not taken into account in management practices. This thesis aims to help bridge the gap between the needs in terms of knowledge of the rhythms of the city and the limitations of the existing in order to promote the integration of different social time in the territorial development strategies. To do this, we explore, first, two innovative methods: cartography of temporal attractors and serial panoramic snapping to improve the chronoplanning. And secondly, we question the notions of protean space and seasonal to think rhythms in sustainable management, but shifting integrating both society and nature. The dialectic between theory and practice also leads us to think that we need new philosophical and legal frameworks to construct a new temporal architecture, an utopia to build the future.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.