Le rôle de l'accessibilité en mémoire dans la réutilisation des références en dialogue collaboratif : Contribution à l'étude du dialogue humain-humain et humain-système

par Dominique Knutsen

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Ludovic Le Bigot.

Le président du jury était Michel Fayol.

Le jury était composé de Ludovic Le Bigot, Olivier Pietquin.

Les rapporteurs étaient Adrian Bangerter, François-Xavier Alario.


  • Résumé

    En dialogue humain-humain et humain-système, le terrain commun (constitué des informations que les locuteurs ont conscience de partager ; Clark & Marshall, 1981) sert de base à la production de références adaptées au partenaire (Isaacs & Clark, 1987 ; Powers et al., 2005). La production des références appartenant au terrain commun dépend de leur accessibilité en mémoire pour chaque partenaire : plus une référence est accessible, plus elle est susceptible d'être produite (Horton & Gerrig, 2005a, 2005b). En ce sens, la production de références appartenant au terrain commun fait l'objet d'un biais égocentrique, étant donné qu'elle reflète principalement l'état mental du partenaire produisant les références (Barr & Keysar, 2002 ; Keysar, 1997). L'objectif de la thèse est de montrer que l'accessibilité en mémoire des références du terrain commun influence non seulement l'adaptation à autrui, mais aussi la réutilisation des références, c'est-à-dire la production de références après leur intégration au terrain commun par les partenaires. Cinq expériences ont été réalisées en vue de caractériser la réutilisation des références en dialogue humain-humain et humain-système. Il s'agit également d'isoler les facteurs linguistiques et non-linguistiques susceptibles d'influencer l'accessibilité en mémoire des références appartenant au terrain commun. Les résultats ont confirmé que la réutilisation pendant le dialogue fait l'objet d'un biais égocentrique. La production par soi et par autrui au moment où les références sont intégrées au terrain commun constitue un déterminant important du niveau d'accessibilité de ces références. Par ailleurs, le niveau d'accessibilité des références varie au long de l'interaction. Sur la base de ces résultats, un nouveau modèle théorique est développé en vue de rendre compte du dialogue de manière dynamique. Les implications pour le dialogue humain-humain et humain-système sont discutées.

  • Titre traduit

    The role of memory accesssibility in reference reuse during collaborative dialogue : a contribution to the study of human-human and human-system dialogue


  • Résumé

    In human-human and human-system dialogue, the common ground (which includes the knowledge that the dialogue partners are aware of sharing; Clark & Marshall, 1981) serves as a basis for the production of partner-adapted references (Isaacs & Clark, 1987; Powers et al., 2005). The production of references which belong to the common ground is guided by their accessibility in memory from each speaker's point of view: the more accessible a reference, the more likely it is to be produced (Horton & Gerrig, 2005a, 2005b). In this sense, the production of references which belong to the common ground is subject to an egocentric bias, as it mainly reflects the state of mind of the speaking producing the references (Barr & Keysar, 2002; Keysar, 1997). The purpose of this thesis is to show that the accessibility in memory of the references which belong to the common ground guides not only partner-adaptation, but also reference reuse, that is, reference production after these references have been grounded by the speakers. Five experiments were conducted in order to characterize reference reuse in human-human and human-system dialogue. The aim was also to identify the linguistic and nonlinguistic factors which are likely to influence the accessibility in memory of the references which belong to the common ground. The results confirmed that reuse during dialogue is subject to an egocentric bias. Self- and partner-production at the time of reference grounding constitutes an important determinant of reference subsequent accessibility. What's more, reference accessibility varies throughout the interaction. On the basis of these results, a new theoretical model is developed in order to account for dialogue in a dynamic fashion. Implications for human-human and human-system dialogue are then discussed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.