Le corps-objet ou la médecine de l'échec

par Thierry Du Puy-Montbrun

Thèse de doctorat en Philosophie pratique

Sous la direction de Dominique Folscheid.

Le président du jury était Pierre Magnard.

Le jury était composé de Dominique Folscheid, Régis Aubry, Éric Fiat.

Les rapporteurs étaient Jean-Jacques Wunenburger.


  • Résumé

    Les rapports du corps et de la médecine n'ont cessé de se transformer tout au long de notre histoire. Cette évolution a été marquée de façon radicale par la révolution scientifique figurée par Copernic pour ce qui est de l'univers et Vésale pour ce qui est du corps. Sous l'égide de Descartes le corps - déjà infériorisé par le dualisme de Platon - s'est vu réduit au statut d'objet de science, de mécanique, par la suprématie du dualisme épistémologique. Le but de ce travail est tout d'abord d'essayer de comprendre le cheminement d'une telle réduction, d'en montrer ses origines ainsi que ses dérives passées et actuelles avec leurs conséquences éthiques dès lors qu'il s'agit de penser le corps et, par lui, la médecine. Ensuite il faudra se poser la question de savoir dans quel cadre concevoir ce corps pour lui rendre toute sa place, celle que lui donne l'incarnation qui fait du patient une totalité irréductible à sa maladie.

  • Titre traduit

    The body as an object or the medicine of the failure


  • Résumé

    The relationships of the body and the medicine did not stop being transformed throughout our history. The evolution was marked in a radical way by the scientific revolution inaugurated by Copernic as for the universe and by Vésale as for the body. Under the aegis of Galilee then of Descartes, the body – already underestimated by the dualism of Platoon – saw itself reduced in the status of object of science, mechanics, under the ascendancy of the epistemological dualism. The purpose of this work is first of all to try to understand the progression of such a reduction, to show its origins as well as its past and current drifts, with their ethical consequences, since it is a question of thinking the body and, by it, of the medicine. Then the question arises to know which frame must be conceived to give back the body its entire place that the embodiment gives to it making the patient an inflexible whole which can't be confined to illness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.