Le droit chinois face à la modernité : les voies de l'adaptation d'une tradition plurimillénaire

par Xin Jing

Thèse de doctorat en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Christophe Juhel.

Soutenue le 10-12-2014

à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) .

Le jury était composé de Jiayou Shi, Bjarne Melkevic.

Les rapporteurs étaient Jiayou Shi, Bjarne Melkevic.


  • Résumé

    À l’heure ou la Chine s’affirme comme un leader de l‘économie mondiale, participant a la mondialisation économique et intégrant l’OMC, il semble essentiel de s’intéresser a l’impact d’un tel bouleversement sur son ordonnancement juridique, c’est-a -dire analyser la manière dt le droit chinois s’adapte a la modernité . Ce processus de transformation apparaîtcomme le « fruit d’une alchimie particulière » entre la tradition juridiplurimillenaire chinoise et les sources d’inspiration exogènes que constituent les droits étrangers. Pour appréhender au mieux cette évolution cruciale, il importe de porter le regard sur l’origine et la formation de la tradition juridique chinoise, a travers ses deux composantes fondamentalesque sont le confucianisme et le legisme. Cela doit permettre de mieux mesurer l’ampleur des transferts d’éléments issus de droits étrangers, notamment de la tradition continentale, a partir du de but du XX e siècle, et de constater qu’actuellement, malgré tous les facteurs historiques et politiques entravant cette modernisation, le droit chinois poursuit sa longue marche vers l’instauration d’un État de droit


  • Résumé

    As China asserts itself as a global economic leader – taking part in the economic globalisation and integrating the WTO – it is imperative to look at impact that such an upheaval has on its judicial scheduling, i.e. analyse the way Chinese law adapts to modernity. This process of transformation appears to be the « result of a particular chemistry » between an ancient Chinese legal tradition on the one hand, and the exogenous sources of inspiration of foreign laws on the other hand. To fully grasp this critical evolution, it is important to focus on the origin and on the creation of the Chinese legal tradition, by taking into account two of its fundamental components: Confucianism and Legalism. This should allow to better measure the scope of elements which has been transferred from foreign law - especially from Western continental tradition - from the beginning of twentieth century on, and to ascertain that at present, in spite of all the historical and political factors hindering this modernization, Chinese law continues towards its establishment of a state grounded on the rule of law.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.